Paramita et karma

Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5676
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: Paramita et karma

Message non lu par Dharmadhatu » jeu. 2 août 2012 12:39

Apsara a écrit :Le voyage, l'article, la douche sont des actions conventionnelles susceptibles de modifications incessantes et leur continuité n'est qu'apparences trompeuses, tout comme le fleuve qui, de seconde en seconde, modifie son espace par les rives qui s'éfrittent (érosion), sans compter l'eau qui se modifie(cycle de l'eau).
::mr yellow:: Je suis très content de discuter avec le fiston de Chakyam !

Tout n'est qu'apparence trompeuse sauf la vérité ultime.

Mais comme nous parlons au niveau purement conventionnel, celui-ci fonctionne à merveille, c'est pour ça que si tu décides maintenant d'aller te baigner dans la Loire et que tu arrives demain, elles sera encore là.
Bien sur ! Rien ne se perd, mais tout se transforme.
Tout se transforme pour Lavoisier, mais pas pour le Buddhadharma selon lequel tout composé se transforme.
Ton raisonnement, à l'appui de la continuité, est erroné car de ce qui se transforme on ne peut prétendre qu'il demeure le même et encore bien moins justifier sa propre continuité. Ce n'est donc pas étonnant que cet élément transformateur, tu l'ai omis.
Je ne l'ai aucunement omis puisque c'est justement parce que ça se transforme qu'il y a continuité, sinon tu ne pourrais jamais toucher ton salaire puisque tu t'es transformé au cours de ton mois de travail. Rends alors l'argent que tu as volé au patron de ton "toi-qui-a-travaillé" ! :lol:
Il en est d'ailleurs de même, pas pour LA conscience, mais pour LES consciences, super-structures greffées sur les sens en perpétuelle transformation.
On parle de LA conscience en tant que généralité afin d'évoquer l'ensemble DES consciences. Comme on dit "LE chien est LE meilleur ami de L'homme".
Comme déjà explicité par chakyam, l'illusion de continuité résulte d'un jeu de mémoire qu'abusivement les uns et les autres prennent pour une durée sans commencement ni fin. Je m'étonne que tu ne le comprennes pas pour sauver, envers et contre tout, la fiction ré-incarnationniste (ou renaissance)
Déjà répondu: tout est abusif au regard de la vérité ultime, et ce n'est pas pour ça que ça ne fonctionne pas, sinon tu n'aurais pu toi-même comprendre le sens de mes posts. Si tu as compris le sens de mes phrases, tu as été abusé par un semblant de continuité et pourtant ce semblant de continuité d'une ou plusieurs phrases fait sens. La preuve: tu y réponds. CQFD.

FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5676
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: Paramita et karma

Message non lu par Dharmadhatu » jeu. 2 août 2012 12:47

Arjopa a écrit :La musique est un voyage qui va d'un point A à un point B, quand la musique s'arrete le voyage est terminé, mais de nos jours beaucoup commence le voyage par la fin, voient le voyage comme seulement l'arrivée au point B, et considèrent le chemin pour y arriver comme ennuyeux ou simple formalité;
:D Cela n'a pas de sens pour beaucoup d'entre nous. Qui lira un roman policier en commençant par la fin tout en sachant que l'intérêt de la fin réside dans la continuité de l'histoire ? Idem pour un blues, un film, un post de forum, la préparation de crêpes, la dégustation d'un repas au resto, l'éducation d'un gamin etc....

FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
chakyam

Re: Paramita et karma

Message non lu par chakyam » jeu. 2 août 2012 18:55

Re: Paramita et karma
de Dharmadhatu » 02 Aoû 2012, 13:39
Apsara a écrit:Le voyage, l'article, la douche sont des actions conventionnelles susceptibles de modifications incessantes et leur continuité n'est qu'apparences trompeuses, tout comme le fleuve qui, de seconde en seconde, modifie son espace par les rives qui s'éfrittent (érosion), sans compter l'eau qui se modifie(cycle de l'eau).

Je suis très content de discuter avec le fiston de Chakyam !

A lire ce commentaire de « quelqu'un » on finirait par croire en la continuité. Celle de la malveillance, de l'insinuation, de la bêtise, de l'obstination et de l'incapacité d'argumenter. Dont acte.

A vouloir toujours avoir le dernier mot « quelqu'un » se mélange les pinceaux.

« Tout se transforme pour Lavoisier, mais pas pour le Buddhadharma selon lequel tout composé se transforme. »

On est bien d'accord ! TOUT SE TRANSFORME ! Sauf son attitude et avoir souligné le terme "composé" ne change rien... puisque précisément tout change.

« Quelqu'un » persiste par l'usage d'un koan : « c'est justement parce que ça se transforme qu'il y a continuité. »

C'est de la même eau que le vieux slogan de la droite : le changement dans la continuité. Dans les deux cas nous savons quelle tromperie s'y cache.

Quant au salaire à rendre, c'est du même jus que le fleuve dont je rappelle, au passage « qu'on ne se baigne jamais deux fois de suite dans le même » - HERACLITE encore – Il s'agit toujours d'une convention fictive, le salarié, dans une économie fictive pour un travail fictif. Et pourtant, il y a bien transformation d'une matière première en un produit fini... fictif cependant.

Pourquoi ? Tout simplement parce que le salarié en tant que salarié, le travail en tant que travail et l'économie en tant qu'économie ne sont que conventions dans un système donné, privées de Noumènes, donc phénoménaux et qu'il est abusif d'extrapoler au niveau spirituel des processus matériels de production qu'un accident, une politique, une simple décision humaine peut changer, là encore. En d'autres termes HEIDDEGER expliquera que "la science ne pense pas" - J'ajoute, l'économie non plus.

Vérité ultime ! Vérité ultime ! Tu n'as que ce mot à la bouche sans être capable de la justifier. Bien entendu, il n'y a que toi qui la possèdes et qui puisse s'en prévaloir. Le fait de te répondre n'est qu'un processus ponctuel, soumis lui aussi au changement et ne démontre aucune continuité, mais par contre une confusion totale et certaine. Même conclusion pour les crêpes, un film, un forum...

Une fois de plus ! réponse invalide !


FleurDeLotus Butterfly_tenryu
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5676
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: Paramita et karma

Message non lu par Dharmadhatu » jeu. 2 août 2012 19:20

Chakyam a écrit :A lire ce commentaire de « quelqu'un » on finirait par croire en la continuité. Celle de la malveillance, de l'insinuation, de la bêtise, de l'obstination et de l'incapacité d'argumenter. Dont acte.
shuuuuuuuuuuuuttttt Ben pourquoi ? Tu devrais être flatté puisque Apsara dit les mêmes choses que toi.
On est bien d'accord ! TOUT SE TRANSFORME ! Sauf son attitude et avoir souligné le terme "composé" ne change rien... puisque précisément tout change.
Non, ce n'est pas en accord avec le Buddhadharma car le Bienheureux a explicitement dit que tous les composés sont impermanents et que tous les dharmas sont vides. Si tout se transformait, le Bienheureux aurait dit: "tous les dharmas sont impermanents". Ce qui n'est pas le cas.

Dis-nous comment la vacuité pourrait bien se transformer !
C'est de la même eau que le vieux slogan de la droite : le changement dans la continuité. Dans les deux cas nous savons quelle tromperie s'y cache.
Affirmation gratuite.
Quant au salaire à rendre, c'est du même jus que le fleuve dont je rappelle, au passage « qu'on ne se baigne jamais deux fois de suite dans le même » - HERACLITE encore
Qui a bien pu dire ici que c'était la même eau ? C'est le même fleuve, nuance ! A moins que tu n'arrives à convaincre l'IGN de changer le nom d'un fleuve à chaque goutte qui passe ! :lol: Et puis DE L'eau, c'est toujours DE L'eau, à moins que tu n'arrives à convaincre les physiciens que l'eau doive changer de composition chimique à chaque goutte qui passe. :lol:
Il s'agit toujours d'une convention fictive, le salarié, dans une économie fictive pour un travail fictif. Et pourtant, il y a bien transformation d'une matière première en un produit fini... fictif cependant.
Personne ne nie cela, mais tu nous refais le coup du mec qui change de jeu en distribuant les cartes. Nous ne parlons qu'au conventionnel, et toute convention est fictive, mais elle fonctionne, sinon toi aussi tu es un voleur vis à vis de ton patron. L'es-tu ?
Pourquoi ? Tout simplement parce que le salarié en tant que salarié, le travail en tant que travail et l'économie en tant qu'économie ne sont que conventions dans un système donné,
Même réponse que précédemment.
conventions dans un système donné, privées de Noumènes, donc phénoménaux et qu'il est abusif d'extrapoler au niveau spirituel des processus matériels de production qu'un accident, une politique, une simple décision humaine peut changer, là encore. En d'autres termes HEIDDEGER expliquera que "la science ne pense pas" - J'ajoute, l'économie non plus.
Logorhée inepte ! La conscience n'est pas moins une convention que la douche que tu prends !
Vérité ultime ! Vérité ultime ! Tu n'as que ce mot à la bouche sans être capable de la justifier.
Très bien ! Alors dis-nous par rapport à quoi une convention n'est que convention, qu'on rigole un bon coup ! :lol:
Bien entendu, il n'y a que toi qui la possèdes et qui puisse s'en prévaloir.
Très bien ! Alors dis-nous ce qu'est la vérité ultime qu'on vérifie tout ça.
Le fait de te répondre n'est qu'un processus ponctuel, soumis lui aussi au changement et ne démontre aucune continuité,
Donc, tu as composé tout ce blabla d'un seul coup, en un instant infinitésimal ? Cet instant a-t-il eu un début, un milieu et une fin ?

Tu sera bien aimable de répondre à ces questions car le fait que mes réponses soient désignées validement ou non comme invalides en dépend.

FleurDeLotus
Dernière modification par Dharmadhatu le ven. 3 août 2012 09:47, modifié 1 fois.
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
michel_paix
Lotus Nangpa
Lotus Nangpa
Messages : 3382
Inscription : dim. 9 nov. 2008 21:58

Re: Paramita et karma

Message non lu par michel_paix » jeu. 2 août 2012 21:35

Rendu là, aussi bien évoquer, qu'est ce que la vue juste...

La vue juste n'est pas uniquement, en relation avec l'ultime réalité, mais bien une vue juste selon la réalité en nous et rt tours de nous et par la vue juste en connaitre la nature réel, car sans la vue juste de la réalité conventionnelle, comment pourais nous en connaitre la nature ultime si l'on connait pas l'objet ??

Vouloir connaitre l'ultime sans ce basé sur le conventionnelle est une voie erroné...
:)
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5676
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: Paramita et karma

Message non lu par Dharmadhatu » ven. 3 août 2012 08:31

michel_paix a écrit :Rendu là, aussi bien évoquer, qu'est ce que la vue juste...

La vue juste n'est pas uniquement, en relation avec l'ultime réalité, mais bien une vue juste selon la réalité en nous et rt tours de nous et par la vue juste en connaitre la nature réel, car sans la vue juste de la réalité conventionnelle, comment pourais nous en connaitre la nature ultime si l'on connait pas l'objet ??

Vouloir connaitre l'ultime sans ce basé sur le conventionnelle est une voie erroné...
jap_8 En fait, le conventionnel n'est désigné ainsi que par rapport à la vue juste de l'ultime.

Ensuite, une fois qu'on a bien saisi le fait que les phénomènes autres que la vacuité sont des vérités conventionnelles, il y a l'épistémologie (pramana) permettant d'avoir une véritable connaissance de ces phénomènes, de faire la distinction entre cognitions valides et cognitions fausses.

FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
chakyam

Re: Paramita et karma

Message non lu par chakyam » ven. 3 août 2012 10:09

Michel,

Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre !
Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir !

Quant au salaire à rendre, c'est du même jus que le fleuve dont je rappelle, au passage « qu'on ne se baigne jamais deux fois de suite dans le même » - HERACLITE encore

Qui a bien pu dire ici que c'était la même eau ? C'est le même fleuve, nuance !


C'est bien ce que j'écris. Mais quand je l'écris, c'est une connerie. Quand c'est « quelqu'un » çà a une autre gueule...

Jean-Claude CARRIERE ajoute à HERACLITE « et ce n'est pas le même homme » ! ce qui donne : « ON NE SE BAIGNE JAMAIS DEUX FOIS DE SUITE DANS LE MEME FLEUVE , ET CE N'EST PAS LE MEME HOMME »
illustration parfaite de l'Impermanence... et du changement mais que nenni ! Ce qui importe c'est le salaire à rendre, le nom du fleuve à conserver alors que «... La conscience n'est pas moins une convention que la douche que tu prends !... », donc soumise aux changements et aux mutations.

Mais j'y pense ! N'est-ce pas le Dalaï Lama qui nous dit que la conscience perdure après la mort ?

Alors là !!!! j'y perds le latin que je n'ai pas. Mon adversaire polémiste contredit le DL puisque la conscience ne vaut pas plus qu'une douche ??!!

Ainsi donc Michel, s'il importe de distinguer la Nature du Réel et du Conventionnel, il importe surtout de ne pas les figer en catégories et ne pas les confondre l'un / l'autre, caractérisation de la dualité et d'une unité factice.

C'est pourquoi, je vais te révéler le Grand Secret.

LA VERITE ULTIME, C'EST QU'IL N'Y A PAS DE VERITE ULTIME, C'EST POURQUOI LES SOTS PARLENT DE VERITE ULTIME.



FleurDeLotus Butterfly_tenryu
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5676
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: Paramita et karma

Message non lu par Dharmadhatu » ven. 3 août 2012 12:48

:D Coucou Chakyam,

:arrow: J'eus apprécié que tu répondes à mes questions, ça rendrait au moins tes diatribes plus crédibles.
Chakyam a écrit :Quant au salaire à rendre, c'est du même jus que le fleuve dont je rappelle, au passage « qu'on ne se baigne jamais deux fois de suite dans le même » - HERACLITE encore

Qui a bien pu dire ici que c'était la même eau ? C'est le même fleuve, nuance !

C'est bien ce que j'écris. Mais quand je l'écris, c'est une connerie. Quand c'est « quelqu'un » çà a une autre gueule...
Non, ce n'est pas la même chose. Quand on se baigne une fois, une eau est venue et quand on se baigne une autre fois, c'est une autre eau. Mais si on se baigne au même endroit, c'est dans le même fleuve. Et si on prend l'eau en tant que généralité, c'est toujours de l'eau. Pas les mêmes instances, mais la même généralité.

Si tu arrives à comprendre la distinction entre des instances et une généralité, tu comprendras la possibilité d'une même continuité composée d'instances multiples.
Jean-Claude CARRIERE ajoute à HERACLITE « et ce n'est pas le même homme » !
Carrière ou bien toi, avez omis: et ce n'est pas non plus un homme différent ! Sinon, pourquoi me réponds-tu alors que j'adressais un message à ton Chakyam antérieur ? ;-)
« ON NE SE BAIGNE JAMAIS DEUX FOIS DE SUITE DANS LE MEME FLEUVE , ET CE N'EST PAS LE MEME HOMME »
Non, tu n'as toujours pas compris la notion de généralité. Ce qui donne une affirmation ridicule, nous savons que la Loire est désignée en dépendance d'une continuité liquide, et qu'un homme est désigné en dépendance d'une continuité d'agrégats, sinon même question: pourquoi réponds-tu à mes posts puisqu'ils s'adressent à quelqu'un d'autre que toi ? ::mr yellow::
illustration parfaite de l'Impermanence... et du changement mais que nenni !
Donne-nous alors la définition de l'impermanence !
Ce qui importe c'est le salaire à rendre, le nom du fleuve à conserver alors que «... La conscience n'est pas moins une convention que la douche que tu prends !... », donc soumise aux changements et aux mutations.
Peut-il y avoir changement d'un phénomène sans qu'il perdure ? Une fleur peut-elle faner sans perdurer le temps qu'elle fane ?
Mais j'y pense ! N'est-ce pas le Dalaï Lama qui nous dit que la conscience perdure après la mort ?
Il parle de la continuité, de l'ensemble de ses instances successives et pas d'une instance cognitive en particulier.
Alors là !!!! j'y perds le latin que je n'ai pas. Mon adversaire polémiste contredit le DL puisque la conscience ne vaut pas plus qu'une douche ??!!
La conscience ne vaut pas plus qu'une douche dans son impermanence et dans son existence purement conventionnelle. C'est toi qui ne comprends pas, mais alors pas du tout, ce qu'implique l'impermanence !

Mais tu ne réponds pas à mes questions. Qui a vu qu'une douche ne durait qu'un instant infinitésimal et de plus que cet instant n'avait aucune durée ? :lol: Même chose pour la méditation, l'éducation, une discussion, un film, la lecture d'un roman etc. etc. etc...
LA VERITE ULTIME, C'EST QU'IL N'Y A PAS DE VERITE ULTIME, C'EST POURQUOI LES SOTS PARLENT DE VERITE ULTIME.
Ceci n'est pas la définition de la vérité ultime, c'est définir sa nature ultime.

Parce que tu as peur de perdre un débat, tu refuses de répondre aux questions qu'il implique et tu le perds de facto. Et en continuant à te lire alors, c'est moi qui perds mon temps.

A plus Chakyam !

FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
michel_paix
Lotus Nangpa
Lotus Nangpa
Messages : 3382
Inscription : dim. 9 nov. 2008 21:58

Re: Paramita et karma

Message non lu par michel_paix » ven. 3 août 2012 13:52

Dharmadhatu a écrit :
michel_paix a écrit :Rendu là, aussi bien évoquer, qu'est ce que la vue juste...

La vue juste n'est pas uniquement, en relation avec l'ultime réalité, mais bien une vue juste selon la réalité en nous et rt tours de nous et par la vue juste en connaitre la nature réel, car sans la vue juste de la réalité conventionnelle, comment pourais nous en connaitre la nature ultime si l'on connait pas l'objet ??

Vouloir connaitre l'ultime sans ce basé sur le conventionnelle est une voie erroné...
jap_8 En fait, le conventionnel n'est désigné ainsi que par rapport à la vue juste de l'ultime.

Oui exacte, mais ce que j'ai voulu signaler est a partir de l'esprit confu, il doit pour connaitre l'ultime être présent a ce qui se produit, car nier cela c'est passer a coté de la réalité ultime et dans ce fantasme "spirituelle" c'est chercher un ultime dedans ou dehors de la réalité présente...r

Ensuite, une fois qu'on a bien saisi le fait que les phénomènes autres que la vacuité sont des vérités conventionnelles, il y a l'épistémologie (pramana) permettant d'avoir une véritable connaissance de ces phénomènes, de faire la distinction entre cognitions valides et cognitions fausses.

oui toujours raison selon la logique que tu exprimes, l'on sait que tout phénomène est un pure convention, car l'on en connait la réalité ultime
FleurDeLotus
:)
michel_paix
Lotus Nangpa
Lotus Nangpa
Messages : 3382
Inscription : dim. 9 nov. 2008 21:58

Re: Paramita et karma

Message non lu par michel_paix » ven. 3 août 2012 13:55

Bonjour Chakyam,

Je n'ai pas bien saisi l'objet de ton message... :-/

LA VERITE ULTIME, C'EST QU'IL N'Y A PAS DE VERITE ULTIME, C'EST POURQUOI LES SOTS PARLENT DE VERITE ULTIME.
Tu es entrains de dire ici que le Buddha était un sot :-/ car il en a bien parlé. La vacuité est vide d'essence de vacuité. La vacuité existe, c'est pas un inexistant...Mais vrai il n'y a pas d'absolu...
:)
chakyam

Re: Paramita et karma

Message non lu par chakyam » ven. 3 août 2012 14:47

michel_paix a écrit :Bonjour Chakyam,

Je n'ai pas bien saisi l'objet de ton message... :-/

LA VERITE ULTIME, C'EST QU'IL N'Y A PAS DE VERITE ULTIME, C'EST POURQUOI LES SOTS PARLENT DE VERITE ULTIME.
Tu es entrains de dire ici que le Buddha était un sot :-/ car il en a bien parlé. La vacuité est vide d'essence de vacuité. La vacuité existe, c'est pas un inexistant...Mais vrai il n'y a pas d'absolu...
Oh oui ! il en a bien parlé !.... mais pas jusqu'à en faire un étendard !

Qu'à t-il dit en effet ? "Quand j'ai atteint le Nirvana, je n'ai rien trouvé"

Laissons donc les sots en parler ! Ils n'ont rien à en dire... et pourtant... ils blablatent, ils blablatent


FleurDeLotus Butterfly_tenryu
chakyam

Re: Paramita et karma

Message non lu par chakyam » ven. 3 août 2012 15:00

Dharmadhatu a écrit ::D Coucou Chakyam,

:arrow: J'eus apprécié que tu répondes à mes questions, ça rendrait au moins tes diatribes plus crédibles.
Chakyam a écrit :Quant au salaire à rendre, c'est du même jus que le fleuve dont je rappelle, au passage « qu'on ne se baigne jamais deux fois de suite dans le même » - HERACLITE encore

Qui a bien pu dire ici que c'était la même eau ? C'est le même fleuve, nuance !

C'est bien ce que j'écris. Mais quand je l'écris, c'est une connerie. Quand c'est « quelqu'un » çà a une autre gueule...
Non, ce n'est pas la même chose. Quand on se baigne une fois, une eau est venue et quand on se baigne une autre fois, c'est une autre eau. Mais si on se baigne au même endroit, c'est dans le même fleuve. Et si on prend l'eau en tant que généralité, c'est toujours de l'eau. Pas les mêmes instances, mais la même généralité.

Si tu arrives à comprendre la distinction entre des instances et une généralité, tu comprendras la possibilité d'une même continuité composée d'instances multiples.
Jean-Claude CARRIERE ajoute à HERACLITE « et ce n'est pas le même homme » !
Carrière ou bien toi, avez omis: et ce n'est pas non plus un homme différent ! Sinon, pourquoi me réponds-tu alors que j'adressais un message à ton Chakyam antérieur ? ;-)
« ON NE SE BAIGNE JAMAIS DEUX FOIS DE SUITE DANS LE MEME FLEUVE , ET CE N'EST PAS LE MEME HOMME »
Non, tu n'as toujours pas compris la notion de généralité. Ce qui donne une affirmation ridicule, nous savons que la Loire est désignée en dépendance d'une continuité liquide, et qu'un homme est désigné en dépendance d'une continuité d'agrégats, sinon même question: pourquoi réponds-tu à mes posts puisqu'ils s'adressent à quelqu'un d'autre que toi ? ::mr yellow::
illustration parfaite de l'Impermanence... et du changement mais que nenni !
Donne-nous alors la définition de l'impermanence !
Ce qui importe c'est le salaire à rendre, le nom du fleuve à conserver alors que «... La conscience n'est pas moins une convention que la douche que tu prends !... », donc soumise aux changements et aux mutations.
Peut-il y avoir changement d'un phénomène sans qu'il perdure ? Une fleur peut-elle faner sans perdurer le temps qu'elle fane ?
Mais j'y pense ! N'est-ce pas le Dalaï Lama qui nous dit que la conscience perdure après la mort ?
Il parle de la continuité, de l'ensemble de ses instances successives et pas d'une instance cognitive en particulier.
Alors là !!!! j'y perds le latin que je n'ai pas. Mon adversaire polémiste contredit le DL puisque la conscience ne vaut pas plus qu'une douche ??!!
La conscience ne vaut pas plus qu'une douche dans son impermanence et dans son existence purement conventionnelle. C'est toi qui ne comprends pas, mais alors pas du tout, ce qu'implique l'impermanence !

Mais tu ne réponds pas à mes questions. Qui a vu qu'une douche ne durait qu'un instant infinitésimal et de plus que cet instant n'avait aucune durée ? :lol: Même chose pour la méditation, l'éducation, une discussion, un film, la lecture d'un roman etc. etc. etc...
LA VERITE ULTIME, C'EST QU'IL N'Y A PAS DE VERITE ULTIME, C'EST POURQUOI LES SOTS PARLENT DE VERITE ULTIME.
Ceci n'est pas la définition de la vérité ultime, c'est définir sa nature ultime.

Parce que tu as peur de perdre un débat, tu refuses de répondre aux questions qu'il implique et tu le perds de facto. Et en continuant à te lire alors, c'est moi qui perds mon temps.

A plus Chakyam !


Répétition sempiternelle ! Eternel ressacement ! allègre mélange des niveaux relatifs de réalité ! auxquels j'ai maintes fois répondu... si tu ne lis pas, tant pis

Perdre un débat ? mais je l'ai déjà perdu à t'en croire ! remonte un peu le temps qui n'a qu'une existence relative, tu l'avais déclaré - j'ai donc perdu turlututu chapeau pointu, je suis foutu !

et je m'en fout ... uuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu

FleurDeLotus Butterfly_tenryu
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5676
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: Paramita et karma

Message non lu par Dharmadhatu » ven. 3 août 2012 17:02

Chakyam a écrit :Répétition sempiternelle ! Eternel ressacement ! allègre mélange des niveaux relatifs de réalité ! auxquels j'ai maintes fois répondu... si tu ne lis pas, tant pis

Perdre un débat ? mais je l'ai déjà perdu à t'en croire ! remonte un peu le temps qui n'a qu'une existence relative, tu l'avais déclaré - j'ai donc perdu turlututu chapeau pointu, je suis foutu !

et je m'en fout ... uuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu
<<metta>> Tant pis Chakyam, contrairement à ce que tu avances, tu n'as pas répondu à mes questions (que tu cites pourtant) et tu as manqué une occasion de comprendre le Dharma.

Et puis ton post ne s'adresse de toute façon pas à moi mais à un Dharmadhatu antérieur. :lol:

Je te laisse à tes enfantillages.

FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
chakyam

Re: Paramita et karma

Message non lu par chakyam » sam. 4 août 2012 08:35

Que ce soit les dix Paramita du théravada ou les six du Mahayana, peu importe. Il a été démontré et débattu, ici même, que ces « qualités, vertus, sagesses » avaient leur valeur propre en soi indépendamment de l'utilisation qui en étaient faites.

Dans la mesure où elles sont transcendantes (au-delà de...), elles sont à déconnecter de l'objet sur lequel elles s'appliquent tout autant d'ailleurs que du résultat qu'elles obtiennent. En effet elles trouvent leur épanouissement en soi, dans le simple fait « d'être », dans l'immédiateté de leur action et sans attente d'une gratification, récompense ou accumulation de mérites auxquelles il serait bien difficile d'assigner un bénéficiaire.

C'est la raison pour laquelle, la notion de continuité n'ayant pas été démontré – bien au contraire, elle a été détruite – la notion même de karma perd son sens et toute liaison avec les Paramitas est obsolète car sans objet.

C'est la raison pour laquelle je propose à Michel Paix, initiateur de ce fil, et à l'administration de le clore afin que chacun s'en libère et puisse se consacrer à sa propre libération.


FleurDeLotus Butterfly_tenryu
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5676
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: Paramita et karma

Message non lu par Dharmadhatu » sam. 4 août 2012 08:58

Chakyam a écrit :C'est la raison pour laquelle, la notion de continuité n'ayant pas été démontré – bien au contraire, elle a été détruite – la notion même de karma perd son sens et toute liaison avec les Paramitas est obsolète car sans objet.
eveil_333 S'il n'y avait pas continuité, alors ceci n'est pas une phrase intelligible mais une juxtaposition incohérente de mots (d'ailleurs, une juxtaposition n'est autre qu'une continuité !).

:arrow: Il est impossible, pour quelqu'un qui n'accepte pas la continuité, d'affirmer l'inexistence de celle-ci puisque l'affirmation elle-même implique la/des continuité(s) (... de celui qui affirme, ... de ceux qui écoutent ou lisent, ... de plusieurs pc, ... d'internet, etc...).

Voilà ! Ca, c'est fait !

FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 16 invités