L'éveil

namgyal

Re: L'éveil

Message non lu par namgyal » ven. 13 juil. 2012 09:06

la première loi fondamentale de la Stupidité humaine affirme sans ambiguïté que "chacun sous-estime toujours inévitablement le nombre d'individus stupides existant dans le monde".

Cette affirmation peut au premier abord sembler triviale, vague et affreusement peu charitable. Un examen plus attentif en révèle pourtant la véracité et le réalisme. Si élevé que l'on juge le niveau le niveau de la Stupidité Humaine, on est régulièrement frappé de façon récurrente par le fait que:

a) les gens que l'on croyait rationnels et intelligents s'avèrent outrageusement stupides.
b) Jour après jours, avec une monotonie imparable,chacun est harcelé par des individus stupides qui surgissent à l'improviste, dans les lieux les plus malcommodes, et aux moments les plus improbables...
(de les lois fondamentales de la Stupidité humaine, Carlo M Cipolla) youpi_333
Lupka

Re: L'éveil

Message non lu par Lupka » ven. 13 juil. 2012 09:15

Chakyam a écrit :Or, je considère à tort ou à raison – c'est sans importance réelle – que cette notion de renaissance n'est pas d'origine bouddhiste (importée au Tibet de la religion Bön) (...)
Namgyal a écrit : Pour préciser ton propos, c'est la tradition des Tulkus, des lamas réincarnés du Tibet qui n'est pas bouddhiste mais vient bien comme tu le dis du Bön et qui a introduit dans le bouddhisme la notion de renaissance. Je m'étonne d'ailleurs que cette notion ait pu au fil du temps devenir si importante dans les préoccupations des bouddhistes.
viewtopic.php?f=61&t=6187&p=5740#p5740
On va couper court à toutes discution loveeeee

Autant je suis surement largué question théologie chrétienne et tout ce que tu veux ... autant j'crois que t'es a côté d'la plaque côté bouddhadarma.

1 partout - balle au centre. Merde il flotte sur le court central ... le match est annulé.
Dernière modification par Lupka le ven. 13 juil. 2012 09:23, modifié 3 fois.
namgyal

Re: L'éveil

Message non lu par namgyal » ven. 13 juil. 2012 09:16

Lupka a écrit :
Non Namgyal, le discours du " les ismes sont des barrières " peanuts, le syncrétisme est une vue fausse ::mr yellow::
le synchrétisme est une catégorie de l'esprit.. ressérée dans le plan de la vérité conventionnelle. Sur le plan de l'expérience de l'ultime... syncrétisme de quoi? il n'y a plus de radeau...l'argument de syncrétisme est l'alibi du pouvoir... du chacun dans son pré et les vaches seront bien gardées...l'argument "synchrétisme" est politique...
::mr yellow::
Lupka

Re: L'éveil

Message non lu par Lupka » ven. 13 juil. 2012 09:17

Oui oui oui ... il a bon dos le dualisme " conventionnel-ultime" ... on croierait à une bouillabaisse tellements ces notions sont utilisés et mélangées à toutes les sauces sur Nangpa ... :roll:

End. Merci jap_8
Sourire

Re: L'éveil

Message non lu par Sourire » ven. 13 juil. 2012 09:36

Lupka a écrit : la récompense pour avoir bouffé la pomme des milliers d'années avant.
En plus, c'était pas une pomme...
Cette pauvre pomme est la victime d'un jeu de mots de scriptorium depuis des siècles, et qui en plus ne fait plus rire personne parce que plus personne ne le comprend...
Image Libérez la pomme !!!!

"Malus" veut dire "fruit"
"Malum" veut dire "mal"
"Malus pumila" veut dire "pomme"
:mrgreen: Qui a dit que les théologiens du Moyen-Age ne savaient pas s'amuser, hein ?

^Mais le plus beau, c'est que ce "fruit du Bien et du Mal", on a réussi à y voir une histoire d'acte sexuel primordial parce que c'est Eve qui est supposée avoir donné le fruit à Adam (ça serait l'invere, on y verrait la même chose) et à cause du serpent qu'on a trouvé phallique. Pourtant "arbre de la connaissance du Bien et du Mal" c'est assez clair... Et le serpent n'a pas vraiment menti quand il a dit qu'ils deviendront semblables à Dieu : en en mangeant, de ce fruit, Adam et Eve ont intégré à eux la conscience de leur propre existence et tous les questionnements qui à présent nous occupent (merci vous deux !!!).
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5676
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: L'éveil

Message non lu par Dharmadhatu » ven. 13 juil. 2012 10:51

Lukpa a écrit :Non c'est la rédemption, la récompense pour avoir bouffé la pomme des milliers d'années avant.
:D On pourrait demander aux chrétiens ce qu'ils pensent être la rédemption ou le paradis, mais pour moi, c'est l'image d'une forme de bonheur, d'une manière ou d'une autre.
Chakyam a écrit :Mon objection ne consiste pas à nier la perception d'un phénomène non-perceptible, simplement à faire remarquer que ce que tu présentes comme une évidence n'est en rien cohérent ni logique puisque l'omniscience ne peut pas être un résultat, une conséquence mais bien plutôt une condition « siné qua non » à priori de la Bouddhéité. La encore il y a confusion entre la nature des choses et leurs modalités d'apparition. Quant à la suite, inutile que je me répète.....
:D Ce que je souligne est enfoncer une porte ouverte puisque je ne fais que dire cela: l'Eveil d'un samyak-sambuddha, selon le Bouddhisme traditionnel indien, est omniscient.
Ce statut de validité est conforme à ton raisonnement tenu plus haut. Pour le coup, c'est logique mais devant les tribunaux on dirait qu'il s'agit d'une preuve donnée à soi-même, donc pas valide
C'est bien sûr faux pour un logicien puisqu'une raison valide peut l'être autant pour pour autrui (pararthânumana) que pour soi-même (svarthânumana).
Qui plus est, l'Omniscience du Bouddha telle qu'elle est présentée ici, en un produit manufacturé alors qu'elle est une des marques, à priori, de sa Bouddhéité...
Il faut avoir étudié les différents aspects de la bouddhéité pour en juger. Le jñanadharmakaya est bien le fruit de la pratique du Dharma (de l'accumulation de sagesse transcendante) sinon l'Eveil serait aléatoire, non issu de causes correspondantes.
En outre, je doute que par sa nature conventionnelle, l'Esprit soit clair et naturellement cognitif, à moins de supposer que la Nature de Buddha soit sa Nature Profonde et Eternelle...
Comment arrives-tu à cette conclusion si ce n'est par inférence (fausse en plus) ?

chakyam
pas démontré ! et même si c'était le cas, où serait le problème ? Il ne faut simplement pas faire dire à l'inférence ce qu'elle ne dit pas.
Pour la forme, tu devrais utiliser le bouton quote, ça rendrait tes posts plus lisibles.
Pour le fond, toute inférence n'est pas forcément valide, comme c'est le cas avec
En outre, je doute que par sa nature conventionnelle, l'Esprit soit clair et naturellement cognitif, à moins de supposer que la Nature de Buddha soit sa Nature Profonde et Eternelle...
car il n'y a pas subsomption entre clair et naturellement cognitif et Nature Profonde et Eternelle.
Peu importe ! Chakyam et Dharmadhatu n'ont pas d'esprit
Si tu réponds à mes posts, c'est que tu as un esprit (à moins que tu sois un ordinateur super puissant qui répond de manière automatique). Quoi qu'il en soit, en ce qui me concerne, j'ai bien un esprit, je l'appréhende d'ailleurs tous les jours.

FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
ardjopa

Re: L'éveil

Message non lu par ardjopa » ven. 13 juil. 2012 11:21

Namgyal écrit :
Tous les "ismes" sont des séparations. Qu'ils soient bouddhistes, chrétiens, soufis, taoistes etc... Les êtres qui ont une expérience spirituelle profonde, stable et efficiente... se reconnaissent entre eux, d'un regard, d'un sourire...sans un mot... ils savent bien que la vacuité, le non-soi, le Soi, Dieu, Bouddha,Allah, yavé, le Tao, et tous les ismes ne sont que des embarcations pour passer sur l'autre rive, que ce sont autant de doigts qui désignent la lune . Sans sectarisme, ni esprit de comparaison, Ils entend partout, en tout la voix de la vallée; au delà du par delà...
Ils savent que c'est simplement ça. Ce n'est juste que cela : une qualité de conscience qui est accueil inconditionnel de l'autre, dans une écoute profonde de son chant, de sa musique
Pas mal d'accord avec tes avis sur tout ça, y compris sur la "loi de stupidité humaine",je confirme :lol:
Le problème de "tous ces ismes", au-delà des qualités qu'ils contiennent en parti aussi, c'est que le "isme", tue la réalité, la liberté; Il crée un mur virtuel entre "soi" et le monde; et où les gens viennent s'enfermer, s'entourer derrière un "chef" ou un drapeau, en esperant y trouver la vérité;
Mais la vérité ignore les murs, les étiquettes, les ismes, qu'ils soient politiques, religieux, idéologiques ou autres;
Les gens qui se mettent eux-même dans un "isme", ou sous la contrainte, ou par conditionnement (parfois depuis leur naissance) sont tellement "imbriqués" mentalement dans ces carcans, qu'ils n'envisagent pour beaucoup rien d'autres; ou alors ils vont d'un enclos à l'autre, par peur de se retrouver sur le chemin sauvage... ;

Et la plupart d'entre eux, par peur ou n'aimant pas ceux qui se considèrent n'appartenir à aucun "système" ou isme, s'empressent de les cataloguer à leur tour comme ils le sont eux-même : syncrétistes, new-age, voire pire... ! etc, etc;Car pour la plupart ils n'ont jamais connu autre chose que des enclos : enclos du bac à sable, du landeau, "des écoles" et autres systèmes éducatifs de masse, religions officielles, messes, institutions, "boites" de nuit, patron-entreprise, métro, boulot, femme(s), famille, barraque dodo, ... vacances club med, maison de retraite, cimétière, cercueil.
Le vent souffle où il veut, le ciel est toujours libre;
A mon sens, Siddharta, Lao tseu, Jesus et pas mal d'autres,étaient des "électrons libres", mais les religions qui les ont "suivi", ont été crées par des moutons, pour y mettre d'autres moutons; Le terme mouton n'est pas péjoratif, mais entre un tigre sauvage du bengale, et un tigre enfermé injustement dans une cage des " zoos humains" (eux-même souvent enfermés dans leurs villes, pays, principes, convictions, conditionnements, ou sociétés) il y a une différence évidente, le premier trace son chemin dans "l'élan vital universel" toujours prèt à vivre ou mourir libre, le deuxième à un semblant de vie, sans liberté et attendant la mort;
ardjopa

Re: L'éveil

Message non lu par ardjopa » ven. 13 juil. 2012 12:10

^Mais le plus beau, c'est que ce "fruit du Bien et du Mal", on a réussi à y voir une histoire d'acte sexuel primordial parce que c'est Eve qui est supposée avoir donné le fruit à Adam

Le mythe de la "jolie" Eve, donnant la pomme à Adam, à la vie dure !
Dans une histoire ou une autre
Surtout que dans un monde "illusoire" et éphémère, les apparences sont souvent trompeuses
Quel co.. cet Adam, perso j'aurai de suite vu que la pomme était mauvaise et je l'aurais pas accepté ;-)


Image
Lupka

Re: L'éveil

Message non lu par Lupka » ven. 13 juil. 2012 12:12

ardjopa a écrit :
Pas mal d'accord avec tes avis sur tout ça, y compris sur la "loi de stupidité humaine",je confirme :lol:
Le problème de "tous ces ismes", au-delà des qualités qu'ils contiennent en parti aussi, c'est que le "isme", tue la réalité, la liberté; Il crée un mur virtuel entre "soi" et le monde; et où les gens viennent s'enfermer, s'entourer derrière un "chef" ou un drapeau, en esperant y trouver la vérité;
Mais la vérité ignore les murs, les étiquettes, les ismes, qu'ils soient politiques, religieux, idéologiques ou autres;
Les gens qui se mettent eux-même dans un "isme", ou sous la contrainte, ou par conditionnement (parfois depuis leur naissance) sont tellement "imbriqués" mentalement dans ces carcans, qu'ils n'envisagent pour beaucoup rien d'autres; ou alors ils vont d'un enclos à l'autre, par peur de se retrouver sur le chemin sauvage... ;

Et la plupart d'entre eux, par peur ou n'aimant pas ceux qui se considèrent n'appartenir à aucun "système" ou isme, s'empressent de les cataloguer à leur tour comme ils le sont eux-même : syncrétistes, new-age, voire pire... ! etc, etc;Car pour la plupart ils n'ont jamais connu autre chose que des enclos : enclos du bac à sable, du landeau, "des écoles" et autres systèmes éducatifs de masse, religions officielles, messes, institutions, "boites" de nuit, patron-entreprise, métro, boulot, femme(s), famille, barraque dodo, ... vacances club med, maison de retraite, cimétière, cercueil.
Le vent souffle où il veut, le ciel est toujours libre;
A mon sens, Siddharta, Lao tseu, Jesus et pas mal d'autres,étaient des "électrons libres", mais les religions qui les ont "suivi", ont été crées par des moutons, pour y mettre d'autres moutons; Le terme mouton n'est pas péjoratif, mais entre un tigre sauvage du bengale, et un tigre enfermé injustement dans une cage des " zoos humains" (eux-même souvent enfermés dans leurs villes, pays, principes, convictions, conditionnements, ou sociétés) il y a une différence évidente, le premier trace son chemin dans "l'élan vital universel" toujours prèt à vivre ou mourir libre, le deuxième à un semblant de vie, sans liberté et attendant la mort;

Je connais tes positions tu connais les miennes mais laisse moi arguer ceci:

Tu dis que le "isme" crée une barrière entre l'homme et la réalité qu'il lui suffierait de toucher du doigt hors un bouddhiste te dira que cette réalité est biaisée et que le isme du bouddhisme lui permet de lever le voile de l'ignorance et percevoir cette dite réalité. Une fois cette réalité perçue il pourra abandonner le isme, les conventions les carcans mais en attendant il lui est nécessaire. Tu veux traverser la mer mais sans bateau, par toi même à la nage. Bon courage vieux frère. Moi je préfère naviguer sur mon voilier et le laisser à quai une fois arrivé sur la terre ferme, détaché de toutes obligation et besoin de le garder avec moi (j'aurais pu utiliser la métaphore du radeau mais tu noteras le clin d'oeil au marin que tu es ;-) )

Tu dis que nous avons peur des électrons libres, peur de ne pouvoir se définir au travers d'un isme, peur d'être seul loin de la masse. Mais n'as tu pas peur de perdre ta liberté en intégrant un groupe, un isme ? l'argument vaut dans les deux sens et tu comprendrais que faire partie d'un groupe ne veut pas dire perdre sa liberté. La vision dualiste est de ton côté, opposant solitaire et masse, ermite et vie en société. Moi je dis que dans la masse je garde mon identité. Le bouddhadharma est le voilier qui me permet de naviguer dans le samsara, le groupe est mon équipage qui m'aide à garder le bateau a flot et sur lequel je m'appuie.

Oui les grands sages (sous réserve d'avoir existé) étaient des électrons libres, tels Mahomet Jesus ou le Bienhereux parcourant des kilomètres afin de proposer un remède au poison qui nous ronge. Mais Ce sont ces derniers qui ont fondé une religion, Jésus fonda une communauté au départ avec ses 13 apôtres, Bouddha avec le Sangha etc etc ... donc non tu ne peux dire que l'homme crée la religion et le isme car même si le Bienheureux n'avait pas le souhait de créer une communauté monastique, il ne l'a pas rejeté bien au contraire. Voyant l'intêret de cette dernière il décida même de la réglementer, la mettre dans un cadre, un enclos comme tu le dis si bien: le Vinaya.

Ais je peur des autres religions ? de la différence ? ma femme est catholique ... mon témoin de mariage musulmane, je me suis marié religieusement dans une église catholique et je suis bouddhiste.

Celui qui a peur n'est pas celui qu'on croit, je ne le blâme pas. Ce que je blâme c'est la peur des règles, du cadre qui pousse certains à refuser la vérité: toutes les religions et systèmes de pensées ne sont pas semblables et parfois s'opposent: l'hindouisme ou le christianisme parle d'une âme alors que le bouddhisme le réfute. L'Islam ou le judaïsme parle d'éternité, d'une âme éternelle allant au paradis ou en enfer alors que le bouddhisme prône la migration des agrégats après la mort et le retour a une autre existence. Il faut un sacré culot pour dire que malgré parfois de très infimes similitudes ces religions sont semblables et complémentaires. SS Le Dalai Lama disait qu'un bon chrétien fait un bon chrétien. Le Bouddha disait au disciple de Mahāvīra de rester auprès de son maître bien que le disciple ait compris que lui même et son maître était dans l'erreur.

Différencier ne veut pas dire opposer mais cela demande un peu d'honnêteté intellectuelle ...


Crois moi ... tu n'es pas plus libre que moi, je ne suis pas plus libre que toi ... nous sommes tous prisonniers du samsara jap_8
ardjopa

Re: L'éveil

Message non lu par ardjopa » ven. 13 juil. 2012 12:22

Je n'ai jamais dit que "toutes les religions se rejoignent ou sont semblables", nuance, j'ai dit que la réalité, la "vérité", n'appartient à aucune religion ni système, elle est au-delà ;-)
Je ne critique pas pour autant les systèmes religieux, si ça convient à certains et s'ils respectent aussi les autres (pas toujours vrai ça) , comme d'autres préfèrent suivre leur propre chemin spirituel, à chacun de voir
A mon sens, les religions établies sont comme des navires galériens, beaucoup y rament en cadence, et tous cherchent à "arriver enfin sur la rive promise", que promet leur capitaine, mais combien mourront avant d'avoir touché terre ?
d'autres préfèrent se trouver un voilier adapté à eux-même (sur le thème du "mieux vaut un petit chez soi, qu'un grand chez les autres" ;-) ) et voguer librement, être leur propre capitain, et aller à leur rythme et manière, car ils savent que l'océan comme la rive, le chemin comme le but, ne font qu'un
chakyam

Re: L'éveil

Message non lu par chakyam » ven. 13 juil. 2012 12:38

Re: L'éveil
de Dharmadhatu » 12 Juil 2012, 09:47

Chakyam, je t'ai déjà parlé de cet épisode où Sa Sainteté le XIVème Dalaï Lama désigne un meuble qu'il voit pour la première fois au cours de cette existence en disant que s'y trouvent ses dents; quand un moine ouvre le meuble, il y trouve le dentier du XIIIème Dalaï Lama. Que tu t'agrippes à une opinion au point d'ignorer cet épisode est une chose mais de là à dire qu'il s'agit de spéculations.... nous n'avons alors pas les mêmes définitions concernant ces dernières.

Les contes de fée, les contes à dormir debout, les contes merveilleux... l'histoire en est pleine et ne me dérangent nullement. Outre le fait que tu réponds à une observation qui ne t'était pas destinée, je te rappelle tout de même que nous sommes au 3ème Millénaire, que nous sommes sensés être « rationnels, évolués intellectuellement et spirituellement... » et que cette histoire vraie ou fausse est hors sujet.

En effet je ne te demande pas de me rapporter les expériences des autres, de compiler ce que tu as lu, entendu mais de me faire part de TON EXPERIENCE, DE SES CONDITIONS DE REALISATION, DE SES RESULTATS et non de m'endormir avec un dentier retrouvé au fond d'un tiroir.

Comme je te l'ai déjà dit et répété, ce n'est pas parce que tu n'as aucune expérience des renaissances et du karma que ceux-ci sont inexistants: "raison valide de non observation de ce qui n'apparaît pas" de manière évidente pour nous, êtres ordinaires, mais qui apparaît à une autorité valide comme l'omniscient Bouddha (le fait qu'une éminence indienne comme Dharmakirti soit ignoré est assez triste pour des pratiquants se réclamant du Mahayana, je trouve).

En effet, je n'ai aucune expérience des Renaissances et je compte sur toi et Subarys qui les soutenez pour m'en expliquer les méandres, à partir de votre vécu bien entendu.

Si tu réponds à mes posts, c'est que tu as un esprit (à moins que tu sois un ordinateur super puissant qui répond de manière automatique). Quoi qu'il en soit, en ce qui me concerne, j'ai bien un esprit, je l'appréhende d'ailleurs tous les jours.

C'est bien là le problème. Moi Dharma... j'ai un esprit distinct de celui de chakyam qui lui, dit qu'il n'en a pas. En conséquence ma vision du monde ne sera jamais la sienne ni unifiée car alors que deviendrait mon esprit, le mien, pas celui des autres qui n'en ont pas... ou alors si peu ?

Je comprends un peu mieux, sans l'accepter, les raisons de notre incompréhension.

FleurDeLotus Butterfly_tenryu
ardjopa

Re: L'éveil

Message non lu par ardjopa » ven. 13 juil. 2012 12:53

Puisqu' il y a une fille ici qui aime les contes pour enfants (ou grands enfants !)
Je vais lui raconter une histoire :cool:
En fait ce n'est encore pas vraiment un conte, vu que c'est basé sur une histoire vraie, donc je la crée moi meme,
encore de ces satanés marins !
C'est l'histoire d'un apprenti marin, qui rêvait depuis sa jeunesse de découvrir l'île de ses rêves, le pays idéal, où se poser, et vivre enfin heureux, loin de son passé; Il appris les bases de la navigation, puis s'acheta un voilier, modeste mais suffisamment habitable pour y vivre seul ou à deux; Il visa d'aller découvrir les amériques, et mis les voiles sans tarder, empressé de voir ces terres promises dont beaucoup parlaient; Il vogua plusieurs jours sur l'océan, entre calmes, alizés réguliers et essuya aussi quelques tempêtes; Après quelques jours finalement, il accosta; Sa première impression paraissait bonne, mais très vite, il eu des ennuis avec les agents portuaires qui lui obligeait à payer des taxes pour s'amarrer, et la ville, les gens, l'ambiance ne lui paraissaient pas comme dans ses rêves; Il décida peu de jours après, de remettre les voiles et découvrir une autre terre, et accosta sur une île paradisiaque, mais très isolée, et où les moustiques attaquaient tous les jours à la tombée de la nuit; Pas encore statisfait du lieu, il voulait voir s'il n'y avait pas "autre chose", plus loin, encore mieux, corresponds à son idéal; Il traversa ainsi divers pays, continents, et îles, mais sans jamais avoir l'envie de s'y poser, toujours insatisfait de ce qu'il y esperait et n'y trouvait finalement pas; Un jour, et malgrè tous les lieux magnifiques qu'il avait croisé, entre tempêtes, et vents plus réguliers, il en eu assez, et décida de rentrer dans son pays;
Mais sur la route du retour, alors qu'il était déjà à mi-chemin, un cyclone tropical se forma sur l'océan, et tous les bateaux commerciaux ou à passagers, informés par la météo, avaient fui la zone, sauf lui qui n'avait embarqué ni radio, ni autres moyens d'înformation; Il vit au matin, le cyclone en formation s'élever droit vers lui, comme un dragon menaçant;
Il savait qu'il allait surement y laisser sa vie; Il s'y prépara, et réduisant ses voiles, il mit cap au sud pour essayer d'éviter le centre cyclonique; Mais déjà les vents à plus de 100 kms/h s'abattent sur son voilier et malmènent son équilibre, il croit plusieurs fois être jeté par dessus bord, luttant plusieurs heures contre les bourrasques;
Fatigué, sombrant dans l'inconscient, il se réveillé quelques heures plustard, dans le calme plat de la mer, les goélands volants à nouveau au-dessus de ses voiles, les dauphins virevoltants dans l'écume, et son voilier toujours intact, comme lui-même, traçant paisiblement son sillage dans le bleu; Il réalisa alors dans un flash d'évidence, que l'île de ses rêves qu'il avait cherché en vain depuis des lunes autour de la terre, n'avait jamais été éloigné, et avait toujours été là, l'accompagnant à son insu; Son île de rêve c'était son voilier, qui pouvait l'emmenait où il voulait; Sa destination c'était le chemin lui-même, son île au trésor, c'etait son propre esprit
Lupka

Re: L'éveil

Message non lu par Lupka » ven. 13 juil. 2012 13:20

Image
chakyam

Re: L'éveil

Message non lu par chakyam » ven. 13 juil. 2012 13:21

ardjopa a écrit :Puisqu' il y a une fille ici qui aime les contes pour enfants (ou grands enfants !)
Je vais lui raconter une histoire :cool:
En fait ce n'est encore pas vraiment un conte, vu que c'est basé sur une histoire vraie, donc je la crée moi meme,
encore de ces satanés marins !
C'est l'histoire d'un apprenti marin, qui rêvait depuis sa jeunesse de découvrir l'île de ses rêves, le pays idéal, où se poser, et vivre enfin heureux, loin de son passé; Il appris les bases de la navigation, puis s'acheta un voilier, modeste mais suffisamment habitable pour y vivre seul ou à deux; Il visa d'aller découvrir les amériques, et mis les voiles sans tarder, empressé de voir ces terres promises dont beaucoup parlaient; Il vogua plusieurs jours sur l'océan, entre calmes, alizés réguliers et essuya aussi quelques tempêtes; Après quelques jours finalement, il accosta; Sa première impression paraissait bonne, mais très vite, il eu des ennuis avec les agents portuaires qui lui obligeait à payer des taxes pour s'amarrer, et la ville, les gens, l'ambiance ne lui paraissaient pas comme dans ses rêves; Il décida peu de jours après, de remettre les voiles et découvrir une autre terre, et accosta sur une île paradisiaque, mais très isolée, et où les moustiques attaquaient tous les jours à la tombée de la nuit; Pas encore statisfait du lieu, il voulait voir s'il n'y avait pas "autre chose", plus loin, encore mieux, corresponds à son idéal; Il traversa ainsi divers pays, continents, et îles, mais sans jamais avoir l'envie de s'y poser, toujours insatisfait de ce qu'il y esperait et n'y trouvait finalement pas; Un jour, et malgrè tous les lieux magnifiques qu'il avait croisé, entre tempêtes, et vents plus réguliers, il en eu assez, et décida de rentrer dans son pays;
Mais sur la route du retour, alors qu'il était déjà à mi-chemin, un cyclone tropical se forma sur l'océan, et tous les bateaux commerciaux ou à passagers, informés par la météo, avaient fui la zone, sauf lui qui n'avait embarqué ni radio, ni autres moyens d'înformation; Il vit au matin, le cyclone en formation s'élever droit vers lui, comme un dragon menaçant;
Il savait qu'il allait surement y laisser sa vie; Il s'y prépara, et réduisant ses voiles, il mit cap au sud pour essayer d'éviter le centre cyclonique; Mais déjà les vents à plus de 100 kms/h s'abattent sur son voilier et malmènent son équilibre, il croit plusieurs fois être jeté par dessus bord, luttant plusieurs heures contre les bourrasques;
Fatigué, sombrant dans l'inconscient, il se réveillé quelques heures plustard, dans le calme plat de la mer, les goélands volants à nouveau au-dessus de ses voiles, les dauphins virevoltants dans l'écume, et son voilier toujours intact, comme lui-même, traçant paisiblement son sillage dans le bleu; Il réalisa alors dans un flash d'évidence, que l'île de ses rêves qu'il avait cherché en vain depuis des lunes autour de la terre, n'avait jamais été éloigné, et avait toujours été là, l'accompagnant à son insu; Son île de rêve c'était son voilier, qui pouvait l'emmenait où il voulait; Sa destination c'était le chemin lui-même, son île au trésor, c'etait son propre esprit
Magnifique récit mais conclusion fausse - "Sa destination c'était le chemin lui-même" OUI - "son île au trésor, c'était son propre esprit" NON - ce n'était pas son propre esprit mais L ESPRIT - se l'approprier, le faire sien c'est retomber dans les travers que précisément, il n'a cessé de fuire. OK ?

FleurDeLotus Butterfly_tenryu
Avatar de l’utilisateur
jules
Naga
Naga
Messages : 4055
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: L'éveil

Message non lu par jules » ven. 13 juil. 2012 15:27

Chakyam :

OK ?
Franchement, y'a moyen d'être d'accord :)

Mais, comment dire, puisque union et désunion sont de mise :
Voir l'union dans la désunion et voir la désunion dans l'union, c'est être en quelque sorte comme le sage et l'idiot faisant ensemble une sieste à l'ombre du catalpa. OK? flower_333

PS : Le jeune marin aura peut-être jeté à l'eau le gouvernail de son esprit, qui sait? anjalimetta

FleurDeLotus
Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 18 invités