Retraite : Ermitage ou monastère ?

Katly

Retraite : Ermitage ou monastère ?

Message non lu par Katly » mer. 8 août 2012 08:40

Que préféreriez-vous ?
Totalement individuel ou dans un centre ? ou les deux alternativement ?
Sachant qu'en occident, il n'y a pas vraiment d'ermitage...
Avatar de l’utilisateur
yudo
Maître Zen
Messages : 1757
Inscription : dim. 4 mars 2007 10:43
Localisation : montpellier
Contact :

Re: Retraite : Ermitage ou monastère ?

Message non lu par yudo » mer. 8 août 2012 09:37

Katly a écrit :Que préféreriez-vous ?
Totalement individuel ou dans un centre ? ou les deux alternativement ?
Sachant qu'en occident, il n'y a pas vraiment d'ermitage...
Si, il y en a plein, mais ils sont généralement propriété des communes et pas vraiment disponibles (ou alors transformés en gites).
La responsabilité des élèves est d'empêcher le maître de se "prendre pour un maître".
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5676
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: Retraite : Ermitage ou monastère ?

Message non lu par Dharmadhatu » mer. 8 août 2012 09:55

Katly a écrit :Que préféreriez-vous ?
Totalement individuel ou dans un centre ? ou les deux alternativement ?
Sachant qu'en occident, il n'y a pas vraiment d'ermitage...
:D Ca dépend de la personne. Dans mon cas, j'ai commencé mes retraites à l'Ermitage des cerisiers (que j'avais eu la chance de créer chez mes parents), il y a des bons côtés, comme étudier et pratiquer à son rythme, ne pas être gêné de gêner par des petits trucs comme le ventre qui gargouille etc...; et des moins bons: quand on commence et qu'on n'a pas de structure comme les conseils adaptés donnés par un enseignant.

Mais même si j'en ai ensuite faites en groupe à Shedrub Choekhor Ling et que ça s'est bien passé parce plus gêné du tout par les gargouillis (les miens ou ceux des autres) entre autres, je préfère généralement pratiquer seul.

FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
Katly

Re: Retraite : Ermitage ou monastère ?

Message non lu par Katly » mer. 8 août 2012 17:26

yudo a écrit :
Katly a écrit :Que préféreriez-vous ?
Totalement individuel ou dans un centre ? ou les deux alternativement ?
Sachant qu'en occident, il n'y a pas vraiment d'ermitage...
Si, il y en a plein, mais ils sont généralement propriété des communes et pas vraiment disponibles (ou alors transformés en gites).
:cool:
Katly

Re: Retraite : Ermitage ou monastère ?

Message non lu par Katly » mer. 8 août 2012 17:39

Dharmadhatu a écrit :
Katly a écrit :Que préféreriez-vous ?
Totalement individuel ou dans un centre ? ou les deux alternativement ?
Sachant qu'en occident, il n'y a pas vraiment d'ermitage...
:D Ca dépend de la personne. Dans mon cas, j'ai commencé mes retraites à l'Ermitage des cerisiers (que j'avais eu la chance de créer chez mes parents), il y a des bons côtés, comme étudier et pratiquer à son rythme, ne pas être gêné de gêner par des petits trucs comme le ventre qui gargouille etc...; et des moins bons: quand on commence et qu'on n'a pas de structure comme les conseils adaptés donnés par un enseignant.

Mais même si j'en ai ensuite faites en groupe à Shedrub Choekhor Ling et que ça s'est bien passé parce plus gêné du tout par les gargouillis (les miens ou ceux des autres) entre autres, je préfère généralement pratiquer seul.

FleurDeLotus
Une retraite dans un centre a le côté gênant de débutant ( gargouillis... etc ) mais le sangha peut-être très motivant, un bon soutien à la pratique.
L'ermitage offre une solitude vraiment profonde et appréciable favorisant la plus grande concentration pour la méditation.
On concilie avec sa vie...
Une alternance des deux me conviendrait. En variant, changeant les durées. Des retraites longues "collective", et des courtes "individuelles", en organisant mon propre ermitage.
Avatar de l’utilisateur
Longchen
Elephant
Elephant
Messages : 1515
Inscription : jeu. 15 avr. 2010 11:25

Re: Retraite : Ermitage ou monastère ?

Message non lu par Longchen » mer. 8 août 2012 18:30

Pour ma part j’opterais également pour un système mixte, c’est à dire monastère -et sangha donc- une partie de la journée (disons la moitié, ou plutôt une petite moitié), l’autre moitié (inclus l’endroit où je dors, à l’extérieur du monastère, pas de groupe!)
Bon évidemment cela serait un système idéal car dans la pratique je crois qu’il faut s’adapter aux structures existantes, et c’est déjà une grande chance si quelques structures existent.
FleurDeLotus
L’instant présent 🙏
Avatar de l’utilisateur
Dharmadhatu
Team RB
Team RB
Messages : 5676
Inscription : mer. 2 juil. 2008 17:07
Localisation : Akaniṣṭha
Contact :

Re: Retraite : Ermitage ou monastère ?

Message non lu par Dharmadhatu » mer. 8 août 2012 19:29

jap_8 jap_8 L'alternance, c'est pas mal non plus, en effet.

FleurDeLotus
apratītya samutpanno dharmaḥ kaścin na vidyate /
yasmāt tasmād aśūnyo hi dharmaḥ kaścin na vidyate

Puisqu'il n'est rien qui ne soit dépendant,
Il n'est rien qui ne soit vide.

Ārya Nāgārjuna (Madhyamakaśhāstra; XXIV, 19).
ardjopa

Re: Retraite : Ermitage ou monastère ?

Message non lu par ardjopa » mer. 8 août 2012 19:37

Sans hésitation l'ermitage pour moi, mais je ne vois personne de surpris :lol:
Alain gerbault, un marin français que peu connaissent encore, sauf quelques "oufs", disait avoir longtemps hésité
après la guerre où il était dans l'aviation militaire, entre devenir moine-ermite, et vagabonder sur les mers;
Finalement il disait avoir trouvé le bon compris en vivant sur son bateau, qu'il considérait comme un ermitage en bois flottant, tout en pouvant l'emmener autour du monde et rencontrer de nouvelles terres et nouveaux contacts;
J'ai visité pas mal de monastère, bouddhistes ou chrétiens, et pour moi il y a quelquechose de trop scolaire, fermé et grégaire dedans;
Le vagabond/ ermite, est seul face à lui-même et donc relié à tous les êtres et l'univers;
Il est beaucoup plus dur d'apres mon experience, d'être "seul" (dans le sens d'isolement subit) parmi la foule ou le groupe, que seul de chez seul,
dans le grand désert, ou avec l'univers Butterfly_tenryu
Avatar de l’utilisateur
ted
Vacuite
Vacuite
Messages : 13277
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Retraite : Ermitage ou monastère ?

Message non lu par ted » mer. 8 août 2012 20:23

Katly a écrit :Que préféreriez-vous ?
Totalement individuel ou dans un centre ? ou les deux alternativement ?
j'aime bien pratiquer à mon rythme.
Mais je reconnais qu'en groupe, il se passe des choses.
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Jean

Re: Retraite : Ermitage ou monastère ?

Message non lu par Jean » jeu. 9 août 2012 06:51

Ma préférence était la retraite individuelle. Mais j'ai fait des retraites en groupe pour des retraites de Nyong Nay (purification par le jeune) ou quand la pratique nécessitait d'accomplir des rituels. J'ai fait aussi des retraites Soto Zen en groupe (Zazen, silence, repas ensemble) ...bons souvenirs. J'avais aussi participé à des séminaires de pratique de Hatha Yoga (avec Van Lysbeth et d'autres profs de yoga)) , bons souvenirs également.

J'ai fait dès retraites mixtes dans des centres Bouddhistes Tibétains : Chacun a sa cellule ou il dort et pratique, mais si on veut, il est possible de déjeuner ensemble. C'était bien sympathique. Il était possible de manger seul et de garder le silence.

L'endroit le plus magnifique où j'ai fait des retraites individuelles est Osel Ling prés de Grenade en Espagne, à 1800 mètres d'altitude, cellules enterrées dans le flanc de la montagne, vue sur la méditerranée et cotes marocaines au loin. Les tarifs étaient alors abordables, mais maintenant c'est devenu trop cher pour moi.

Je suis maintenant retraité, ma vie est simple et tranquilotte. Je peux faire des périodes de pratique plus intenses quand j'en éprouve le besoin et donc aller faire une retraite ailleurs compliquerait ma vie et ne m'apporterait rien de plus.

Sinon à une époque, j'avais loué une maison au pied du stupa de Swayambou Nath eu Népal... Le pied intégral.

Dans deux ans, il est question qu'une retraite soit organisée en France avec TWR dans un centre en pleine nature. Là, je crois que Papy va faire son sac à dos et on the road again.

https://fbcdn-sphotos-h-a.akamaihd.net/ ... 7373_o.jpg
Avatar de l’utilisateur
ted
Vacuite
Vacuite
Messages : 13277
Inscription : mar. 8 juin 2004 16:48
Contact :

Re: Retraite : Ermitage ou monastère ?

Message non lu par ted » ven. 10 août 2012 20:51

Jean, c'est impressionnant tout ce que tu as pu faire... :oops:

J'aimerais avoir autant de souvenirs que ça le jour de ma retraite, mais c'est mal parti. :)
Le Véritable Silence Ne Craint Pas Le Bruit

" O Mahânâma... Entre la délivrance d'un disciple laïc et celle d'un bhikkhu, il n'y a aucune différence. " (Samyutta-nikâya)


Twitter: https://www.twitter.com/portail_dhamma
Katly

Re: Retraite : Ermitage ou monastère ?

Message non lu par Katly » ven. 10 août 2012 21:24

Merci à tous pour vos expériences et vos aspirations, vos ballades et vos rêves. :D

Jean, pas sans chapeau. loveeeee
Katly

Re: Retraite : Ermitage ou monastère ?

Message non lu par Katly » ven. 10 août 2012 21:59

Image

Quand j'étais enfant, je dessinais des cabanes au pied de montagnes. Butterfly_tenryu
Jean

Re: Retraite : Ermitage ou monastère ?

Message non lu par Jean » ven. 10 août 2012 23:30

@ Ted

les retraites sont des moments positifs. mais ce qui est plus important c'est la pratique quotidienne. L'évolution n'est pas une ascension mais une imprégnation progressive. Si on voit le chemin spirituel comme une ascension, on risque de souffrir de l'effet yoyo, des hauts, puis des bas, puis des hauts, puis des bas, etc.

L’imprégnation peut être produite juste par une petite pratique quotidienne. En plus cette petite pratique quotidienne va induire dans la bonne direction l'évolution que tout être humain fait de toute façon dans sa vie.

La petite pratique quotidienne peut suivant les personnes être une seule pratique ou un éventail de pratiques. Foi dans sa ou ses pratiques (Hello Katly), foi dans sa nature de Bouddha, être patient (ou de ne pas être impatient). Un peu la mentalité du paysan qui plante un chêne ou la mentalité de celui qui soigne son bonzai. Accompagner, induire par la pratique et laisser agir les forces de la vie. Dans le cas du pratiquant c'est l'énergie de la nature de Bouddha. Et laisser faire le temps.
Katly

Re: Retraite : Ermitage ou monastère ?

Message non lu par Katly » sam. 11 août 2012 13:02

flower_333

jap_8
Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 16 invités