Comment méditez-vous la vacuité ?

Avatar de l’utilisateur
ShraWaKa
Papillon
Papillon
Messages : 320
Inscription : ven. 11 août 2017 23:09

Re: Comment méditez-vous la vacuité ?

Message non lu par ShraWaKa » jeu. 1 févr. 2018 21:51

JULIEN44 a écrit :
jeu. 1 févr. 2018 00:05
davi a écrit :
mer. 31 janv. 2018 20:59
... Bien sûr ce sentiment n'est pas venu tout seul au départ, et j'ai eu besoin de méditer de nombreuses fois par la méthode analytique/contemplation classique....
Davi, merci pour ta réponse, elle comporte la porte de sortie que je recherche (voir l'extrait ci-dessus.)
Problème : point sur lequel on s'interroge, question qui prête à discussion, qui fait l'objet d'argumentations, de théories diverses, en particulier dans le domaine de la connaissance.
Définition Larousse
JULIEN44 toute réflexion n'est pas improductive et cette porte que tu ouvres pointe sur un problème concret qu'il est légitime d'aborder jap_8

Comment méditez-vous la vacuité ? est la base une question qui comporte plusieurs inconnues.
Déjà le mot méditation est un vaste fourre-tout dans lequel chacun y glisse ce qu'il veut...
Dans notre langue, le mot ' méditation ' provient du latin en référence à une étape du
cheminement spirituel suivi par les moines chrétiens:

La lectio : qui se résume par une lecture attentive des textes.
La meditatio : qui se résume par une approche discursive / analytique des textes.
La comtemplatio : qui se résume par une adhésion spirituelle aux textes.
Ainsi, après avoir pris premièrement connaissance des textes, les moines chrétiens doivent ensuite y réfléchir, puis seulement 'communier' avec eux dans un exercice mêlant paix et contemplation.

Du point de vue populaire méditer désigne le fait de réfléchir à un problème (sens chrétien).
Du point de vue de la sophrologique, méditation se réfère plutôt au calme mental au bien être…
Dans les langues 'bouddhiques originelles' le mot 'méditation' n'a pas réellement d’équivalent.
On parle de Bhavana pour cultiver, de Samadhi pour la concentration, Jhana pour l’absorption, de Vipassana pour la vision pénétrante...
Donc du point de vue bouddhiste, parler de méditation, c'est aborder différentes techniques de 'méditatio' et 'comtemplatio' s'appuyant sur une multitudes d'objets physiques ou mentaux…


S'ajoute à cela le terme vacuité qui est tout aussi fourre-tout et dans lequel chacun y dépose des notions diverses: vacuité des phénomènes, non soi, coproduction conditionnées, réalité ultime , impermanence, néant, nirvana…

En partie pour ces raisons, une règle tacite dans le bouddhisme consiste à ne pas trop parler de sa propre expérience en publique afin de ne pas de fourvoyer les autres pratiquants qui pourraient adopter de mauvaises vues.
C'est possible en privé notamment avec un 'maître' ou à minima avec un méditant suffisamment avancé pour avoir expérimenté la même chose.
Mais poser dans la section Bouddhisme en général une question ouverte pour laquelle tu attends une réponse 'typée', c'est risquer d'augmenter la confusion de chacun d'autant plus que plusieurs écoles se rencontrent...

Il est donc parfois nécessaire de simplifier autant que possible pour que tout le monde puisse se comprendre.
Pour progresser vers l’Éveil le Bouddha nous dis que nous devons nous défaire de certains 'poids' qui nous empêchent de nous 'élever' comme un ballon. (ou je sais c'est un peu -hors sol- comme métaphore ::mr yellow:: )
A l'image de sacs de sables ces 'poids' , qui sont de véritables 'empêchements' , sont plus ou moins lourds en fonction du tempérament de chacun.
Le vaste enseignement du Bouddha permet de trouver des méthodes de renforcement permettant soit de crever ces sacs soit de rajouter de l’hélium...
Le but étant que chacun obtienne suffisamment de détachement, d'assurance et de stabilité

afin de pouvoir s’élever sereinement vers l’éveil. medittttttt

La réalisation de la vacuité peu importe sa nature est une de ces entraves.
Je pense avoir compris avec la porte que tu as ouverte que tu souhaitais aborder l'aspect analytique préalable à la compréhension de cette vacuité.
Je ne doute pas que cela soit nécessaire mais à l'image des sacs de sables chacun aura plus ou moins la nécessité d’insister sur ce point.
Certains sentiront le besoin de ferrailler dure pour pouvoir logiquement déconstruire le monde et ensuite s'affranchir de ce poids.
D'autres auront moins la nécessité de s'appuyer sur ce pivot car ils auront au préalable d'autres moyens comme la foi, ou le détachement pour compenser.
Au final l'important c'est trouver le bon équilibre qui nous permettra de progresser sereinement sur la voie et d’accéder progressivement à la même compréhension.

Avec Metta anjalimetta

flower_mid
Avatar de l’utilisateur
JULIEN44
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 44
Inscription : jeu. 20 août 2015 09:40
Localisation : NANTES

Re: Comment méditez-vous la vacuité ?

Message non lu par JULIEN44 » jeu. 1 févr. 2018 22:52

Bonjour ShraWaKa,
ShraWaKa a écrit :
jeu. 1 févr. 2018 21:51
S'ajoute à cela le terme vacuité qui est tout aussi fourre-tout et dans lequel chacun y dépose des notions diverses: vacuité des phénomènes, non soi, coproduction conditionnées, réalité ultime , impermanence, néant, nirvana…
Dans le bouddhisme, vacuité signifie "absence d'existence inhérente", je ne pensais pas ici devoir préciser.
Ainsi "méditer la vacuité" signifie tout simplement méditer l'absence d'existence inhérente....
Comment faisons-nous cela (j'anticipe ;-) ). Et bien c'est tout bête, en éliminant l'objet de négation !
Mais attention, la vacuité d'un objet de négation mal circonscrit ne produira pas l'effet purifiant et salvateur escompté. Cela peut conduire à devenir ce que j'appelle "un véritable incurable", cad quelqu'un qui prend certains types d'expériences pour une "expérience de vacuité"... Et ainsi, ne se donnent quelquefois plus la peine d'étudier et se met à parler de très haut à d'autres qui suivent le chemin de l'écoute, de la contemplation et de la méditation. Ils s'imaginent souvent n'être digne que du 3e chemin et nous expliquent que rien ne sert d'étudier, de raisonner...
ShraWaKa a écrit :
jeu. 1 févr. 2018 21:51
En partie pour ces raisons, une règle tacite dans le bouddhisme consiste à ne pas trop parler de sa propre expérience en publique afin de ne pas de fourvoyer les autres pratiquants qui pourraient adopter de mauvaises vues.
Je ne demandais pas une enseignement, mais simplement des techniques créatives permettant de méditer l'absence d'un je "chef des agrégats"... Non pas pour recevoir des enseignements, mais me réjouir.. J'aurais pu également partager les miennes.

Je suis assez impressionné par le fait que cette question a soulevé une sorte de procès d'intention, au lieu de tout simplement y répondre ou pas.

Y a peu de "comment ! un nouveau venu sur ce forum ose poser ce type de question, quel présomptueux ?" :lol:

A bientôt
jap_8
Dernière modification par JULIEN44 le ven. 2 févr. 2018 10:11, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
ShraWaKa
Papillon
Papillon
Messages : 320
Inscription : ven. 11 août 2017 23:09

Re: Comment méditez-vous la vacuité ?

Message non lu par ShraWaKa » jeu. 1 févr. 2018 23:15

JULIEN44 a écrit :
jeu. 1 févr. 2018 22:52
Dans le bouddhisme, vacuité signifie "absence d'existence inhérente", je ne pensais pas ici devoir préciser.
Ainsi "méditer la vacuité" signifie tout simplement méditer l'absence d'existence inhérente.... Comment faisons-nous cela (j'anticipe ;)). Et bien c'est tout bête, en éliminant l'objet de négation ! Mais attention, la vacuité d'un objet de négation mal circonscrit ne produira pas d'effet purifiant et salvateur escompté. Cela peut conduire à ceux que j'appelle "les vrais incurables", ceux qui prennent certains types d'expériences comme étant une autre... Et ainsi, ne se donnent quelquefois plus la peine d'étudier et parlent de très haut, de très loin à d'autres qui suivent le chemin de l'écoute, de la contemplation et de la méditation. Ils s'imaginent peut-être n'être digne que du 3e...
Je vais parler franchement avec toi, je pense que je dois être bête ou tout simplement pas câblé pour cette perspective car lorsque je lis ta définition je ne comprends rien du tout...

Pourtant sans prétention aucune, mon bagage scientifique du monde phénoménal se marie sans heurt à mon expérience méditative de manière à expérimenter les choses telles qu'elles sont...
C'est difficile à décrire sinon de préciser que pour ma part c'est une évidence qui se 'voit' sans devoir faire appel à une logique cognitive qui me fait perdre cette compréhension...
flower_mid
Avatar de l’utilisateur
Longchen
Elephant
Elephant
Messages : 1515
Inscription : jeu. 15 avr. 2010 11:25

Re: Comment méditez-vous la vacuité ?

Message non lu par Longchen » ven. 2 févr. 2018 07:55

Pour la vacuité une réponse (qui a déjà été donnée), est qu'il ne faut rien en dire, et, souvent, dans les écoles plus philosophiques cela fait l'objet de longs enseignements très approfondis...pour conclure également (il me semble) qu'il ne faut rien en dire.
Alors bon :lol: Butterfly_tenryu
L’instant présent 🙏
Avatar de l’utilisateur
axiste
Team RB
Team RB
Messages : 7692
Inscription : ven. 9 mai 2008 04:39

Re: Comment méditez-vous la vacuité ?

Message non lu par axiste » ven. 2 févr. 2018 08:25

Si je reprends votre question initiale:

Après l'étape initiale consistant à comprendre intellectuellement les tenants et aboutissants du sujet, la mise en pratique est le véritable enjeux. Cette mise en pratique peut être effectuée en activité ou en méditation.
et que je relie le fil, je constate que vous avez reçu beaucoup de cadeaux :
-Yudo a écrit;
Ne pas y penser.
Ne jamais y penser.
Ne pas s'en préoccuper.
Premier cadeau, vous ne l'avez pas ouvert. Vous l'avez même tourné en dérision:

-Ancestral a posté des liens.

2ème cadeau.

Shrawaka vous a proposé de nombreux liens, d'autres cadeaux encore.
Il vous a même demandé comment il pouvait vous aider, vous lui avez répondu que tout allait bien, et vous avez précisé "
pourvu que ça dure"
Longchen aussi vous a répondu patiemment.

Jules a contemplé le cadeau de Yudo devant vous.

Vous avez parlé de l'oeuf ou la poule et d'autres choses:
Ce n'est pas un conseil de pratique. Je ne vois pas de rapport mais c'est très tendance. Peut-être même issu du dernier cadeau de Noël. 'Les Meileurs Koans Pour Epater Vos...
[/quote]

Tirru a cherché une personne compétente pour répondre à votre requête.
Dharmadhatthu vous semble familer ainsi que le forum, vous avez écrit;
Il n'y aurait donc que lui ! Après toutes les années qu'il a passé à ajuster la jauge sur ce forum !!!

Bien le bonjour à Dharmadhatou si tu nous lis:)
Kaïkan vous a suggéré d'oberver les pensées, en expliquant le processus.

Voyant tous les cadeaux qui s'amoncelaient sur le fil je vous ai proposé la gratitude, et nous en sommes arrivés aux moines tibétains….

cgigi2 s'est jointe à nos mots également.

Davi aussi vous a répondu, de façon assez détaillée et ciblée.

Finalement vous avez exprimé votre mécontentement:
Je suis assez impressionné par le fait que cette question a soulevé une sorte de procès d'intention, au lieu de tout simplement y répondre ou pas.

Y a peu de "comment ! un nouveau venu sur ce forum ose poser ce type de question, quel présomptueux ?"
Vous n'aimez peut-être pas les cadeaux présentés, ça nous arrive parfois de ne pas apprécier ce que l'on reçoit. C'est très humain ..

Les cadeaux vont rester là, ils sont toujours là.
Puissiez vous les ouvrir et les recevoir à leur juste mesure.
C'est ce que je vous souhaite véritablement. jap_8
Cinq clefs pour la parole correcte :
- dire au bon moment, prononcer en vérité, de façon affectueuse, bénéfique et dans un esprit de bonne volonté."
Avatar de l’utilisateur
JULIEN44
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 44
Inscription : jeu. 20 août 2015 09:40
Localisation : NANTES

Re: Comment méditez-vous la vacuité ?

Message non lu par JULIEN44 » ven. 2 févr. 2018 08:53

Longchen a écrit :
ven. 2 févr. 2018 07:55
Pour la vacuité une réponse (qui a déjà été donnée), est qu'il ne faut rien en dire, et, souvent, dans les écoles plus philosophiques cela fait l'objet de longs enseignements très approfondis...pour conclure également (il me semble) qu'il ne faut rien en dire.
Alors bon :lol: Butterfly_tenryu
Bonjour Longchen,
Message bien reçu et bien compris...
A plus tard.
jap_8
Avatar de l’utilisateur
JULIEN44
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 44
Inscription : jeu. 20 août 2015 09:40
Localisation : NANTES

Re: Comment méditez-vous la vacuité ?

Message non lu par JULIEN44 » ven. 2 févr. 2018 09:05

axiste a écrit :
ven. 2 févr. 2018 08:25
Voyant tous les cadeaux qui s'amoncelaient sur le fil je vous ai proposé la gratitude, et nous en sommes arrivés aux moines tibétains….
Bonjour axiste,

Désolé de pas avoir même remarqué avoir reçu des "cadeaux" dès lors que vous tentiez de me "répondre".
Finalement, je viens de comprendre où se situait le problème (voir extrait de votre message...)
Je comprend mieux.

A plus tard.
jap_8
Avatar de l’utilisateur
JULIEN44
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 44
Inscription : jeu. 20 août 2015 09:40
Localisation : NANTES

Re: Comment méditez-vous la vacuité ?

Message non lu par JULIEN44 » ven. 2 févr. 2018 09:10

ShraWaKa a écrit :
jeu. 1 févr. 2018 23:15
C'est difficile à décrire sinon de préciser que pour ma part c'est une évidence qui se 'voit' sans devoir faire appel à une logique cognitive qui me fait perdre cette compréhension...
Et cela serait issu de quelle tradition du bouddhisme au juste ? :shock:
Suis-tu un maître qualifié ? :???:
Comment peux-tu savoir que tu ne t'auto-illusionnes pas ?? :roll:

A plus tard.
jap_8
Avatar de l’utilisateur
ShraWaKa
Papillon
Papillon
Messages : 320
Inscription : ven. 11 août 2017 23:09

Re: Comment méditez-vous la vacuité ?

Message non lu par ShraWaKa » ven. 2 févr. 2018 10:20

JULIEN44 a écrit :
ven. 2 févr. 2018 09:10
ShraWaKa a écrit :
jeu. 1 févr. 2018 23:15
C'est difficile à décrire sinon de préciser que pour ma part c'est une évidence qui se 'voit' sans devoir faire appel à une logique cognitive qui me fait perdre cette compréhension...
Suis-tu un maître qualifié ? :???:
Qui peut être plus qualifié que le Bouddha ?

Ce qui est dit est dit , ce qui n'est pas compris n'est pas compris.

Merci pour ces précieux échanges jap_8
flower_mid
Avatar de l’utilisateur
tirru...
Team RB
Team RB
Messages : 4115
Inscription : lun. 7 juin 2004 18:30

Re: Comment méditez-vous la vacuité ?

Message non lu par tirru... » ven. 2 févr. 2018 10:25

Merci à toi ShraWaka et à tout les membres d'avoir participé à cet échange. jap_8
------------------------------------------------------------------------------ Image Sabba danam dhammadanam jinati - Le don du Dhamma surpasse tout autre don ImageDhammapada
Avatar de l’utilisateur
tirru...
Team RB
Team RB
Messages : 4115
Inscription : lun. 7 juin 2004 18:30

Re: Comment méditez-vous la vacuité ?

Message non lu par tirru... » ven. 2 févr. 2018 12:15

Bonjour Davi,
davi a écrit :
jeu. 1 févr. 2018 20:59
La méthode classique consiste à alterner entre phase analytique où nous essayons de trouver notre objet (ici la vacuité d'un phénomène ou du je), et phase contemplative où il convient de stopper l'analyse pour simplement observer notre objet. Au bout d'un moment plus ou moins long, quand l'objet se fait moins précis, apparaît moins clairement (à cause d'un manque de familiarité d'avec l'objet, ou à cause d'un engourdissement mental) ou que d'autres objets n'ayant rien à voir avec commence à s'y substituer (à cause de l'agitation mentale d'un esprit distrait ou trop tendu), nous retournons à la première phase, la phase analytique afin de retrouver notre objet que nous avons laissé s'échapper. Avec l'entraînement, la phase analytique se fait moins nécessaire et nous retrouvons rapidement notre objet ou bien nous ne le laissons jamais s'échapper jusqu'à ce que notre concentration soit en un seul point sur lui, sans aucune trace d'agitation ou d'engourdissement mental. Mais bon ça c'est l'idéal, que personnellement je suis loin d'avoir atteint... Cet entraînement à la concentration est dit être en neuf placements de l'esprit. Par exemple quand nous sommes au quatrième placement nous ne laissons jamais l'objet nous échapper grâce à l'action d'une forte vigilance. Il y a des obstacles à la concentration (huit) et il y a des opposants à ces obstacles (cinq). Par exemple la vigilance est l'opposant à l'oubli, mais ne peut se pratiquer qu'après avoir réalisé son objet une première fois (familiarité à force de méditations répétées). L'esprit d'alerte (qui reconnaît la présence d'un obstacle) est l'opposant à l'agitation et l'engourdissement mental. C'est très bien expliqué dans La Voie Joyeuse, l'ouvrage de référence de Guéshé Kelsang Gyatso, dans le chapitre de l'entraînement au calme stable. En fait le but est d'arriver à une vision/perception yogique directe de son objet laquelle est une perception mentale non conceptuelle qui unie concentration supérieure du calme stable et vue supérieure (ou vision profonde) de son objet.
Je ne connaissais pas cette approche d'autant que ce type de méditation n'a pas d’équivalent dans le bouddhisme Theravada, du moins, pas à ma connaissance. D’après Walpola Rahula la doctrine de la vacuité n'est pas propre au Mahayana :
Walpola Rahula a écrit :Certains pensent que la vacuité (ou sunyata) explicitée par Nagarjuna est une doctrine propre à l’enseignement Mahayana. Cette notion est basée sur l’idée de non-soi (anatta), sur paticcamappada ou processus de la coproduction conditionnée, qui se trouve dans les textes originaux en langue palie du Theravada. Une fois, Ananda demanda au Bouddha : « Certains disent que le monde n’est que vacuité. Qu’est-ce que la vacuité ? » Et le Bouddha répondit : « Ananda, il n’y a pas de soi, ni rien qui dépende de soi dans le monde. En conséquence, le monde est vide. »

Cette idée a été reprise par Nagarjuna lorsqu’il écrit son ouvrage remarquable, le « Madhyamika Karita ».

A côté de la notion de vacuité, il y a le concept de « conscience fondamentale » (alayavijnava) dans le bouddhisme mahayana qui trouve ses racines dans les textes théravadins. Les Mahayanistes ont développé ceci dans une philosophie et une psychologie approfondies.
viewtopic.php?f=88&t=10285&p=58666#p58666
jap_8
------------------------------------------------------------------------------ Image Sabba danam dhammadanam jinati - Le don du Dhamma surpasse tout autre don ImageDhammapada
Zopa2
Papillon
Papillon
Messages : 386
Inscription : ven. 4 sept. 2015 18:23

Re: Comment méditez-vous la vacuité ?

Message non lu par Zopa2 » ven. 2 févr. 2018 12:39

En lisant attentivement ce fil, j'ai repensé à cette phrase : ce qui se conçoit bien, s' énonce clairement.

C'est pourquoi tout essai pour clarifier des notions fondamentales, telle que la vacuité, n'est pas faire preuve de dispersion. Cela me semble au contraire bon et juste.
De plus, la notion de logique ne doit pas nécessairement être rattachée à l'insensibilité. Pas plus que l'analyse.
On pourrait multiplier les citations des maitres indiens et tibétains pour souligner le rôle de l'analyse dans la réalisation de la vacuité. Par exemple : Nagarjuna, Chandrakirti, Shantidéva, Aryadeva, Bhavaviveka,Tsongkhapa.... et même le Bouddha Shakyamuni dans les Sutras suivants : Samadhiraja Sutra (Sutra de la Reine des stabilisations méditatives), Ratnamegha Sutra (Sutra des Nuages des Joyaux) , ou encore le sutra des Questions de Brahma qui dit : " L'intelligent est celui qui analyse correctement les phénomènes individuellement." ( toutes les autres citations disponibles si cela intéresse)

Je suis donc proche de penser comme Julien.
Dernière modification par Zopa2 le ven. 2 févr. 2018 16:19, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
jules
Naga
Naga
Messages : 4055
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: Comment méditez-vous la vacuité ?

Message non lu par jules » ven. 2 févr. 2018 13:04

Ananda demanda au Bouddha : « Certains disent que le monde n’est que vacuité. Qu’est-ce que la vacuité ? » Et le Bouddha répondit : « Ananda, il n’y a pas de soi, ni rien qui dépende de soi dans le monde. En conséquence, le monde est vide. »
Tous les concepts sont vides avant qu'un sens ne leur soit attribué, action qui se fait précisément par le biais d'autres concepts. Il y-a donc un jeu de miroir qui s'établit entre les concepts entre eux. Pour exemple, on réalise ce jeu de miroir lorsqu'on consulte un dictionnaire où le mot dont nous cherchons la signification est définit par d'autres mots se trouvant à leur tour définis dans ce même dictionnaire. D'une certaine manière, réaliser la vacuité, revient à être capable d'user de cette option consistant à ne pas ouvrir le dictionnaire.
Si je veux savoir ultimement ce qu'est le monde, je n'ai quelque part qu'une seule chose à faire : c'est vivre.
Avatar de l’utilisateur
ShraWaKa
Papillon
Papillon
Messages : 320
Inscription : ven. 11 août 2017 23:09

Re: Comment méditez-vous la vacuité ?

Message non lu par ShraWaKa » ven. 2 févr. 2018 13:14

davi a écrit :
jeu. 1 févr. 2018 20:59
(...)C'est très bien expliqué dans La Voie Joyeuse, l'ouvrage de référence de Guéshé Kelsang Gyatso, dans le chapitre de l'entraînement au calme stable. En fait le but est d'arriver à une vision/perception yogique directe de son objet laquelle est une perception mentale non conceptuelle qui unie concentration supérieure du calme stable et vue supérieure (ou vision profonde) de son objet.
tirru... a écrit :
ven. 2 févr. 2018 12:15
Bonjour Davi,
Je ne connaissais pas cette approche d'autant que ce type de méditation n'a pas d’équivalent dans le bouddhisme Theravada, du moins, pas à ma connaissance. D’après Walpola Rahula la doctrine de la vacuité n'est pas propre au Mahayana :
Décidément chaque porte ouverte en dévoile une autre!

La conclusion exposée par Davi ne me semble pas si différente de la tradition Theravada (et vice versa).

On peut reprendre cette conclusion en ajoutant quelques emphases:
En fait le but est d'arriver à une vision/perception yogique directe de son objet
laquelle est une perception mentale non conceptuelle qui unie
concentration supérieure du calme stable et vue supérieure (ou vision profonde) de son objet

........................Samatha, Samadhi, Jhana et Vipassana...............................
C'est expliqué dans la deuxième vidéo [A partir de 6:10] concernant Ayya Khema et son enseignement que Longchen a aimablement posté dans la section Theravada.

C'est un cheminement que j'avais résumé dans le post Attention & conceptualisation ? en m'appuyant sur le discours du Vénérable Akincano.

flower_mid
Avatar de l’utilisateur
tirru...
Team RB
Team RB
Messages : 4115
Inscription : lun. 7 juin 2004 18:30

Re: Comment méditez-vous la vacuité ?

Message non lu par tirru... » ven. 2 févr. 2018 13:42

SharWaka a écrit :Décidément chaque porte ouverte en dévoile une autre!
Aussi nombreux les chemins soient-ils, ils mènent tous au sommet de la montagne !

Encore un petit aperçu de l'approche du Theravada par rapport à la vacuité :
Ajhan Sumedho a écrit :La sagesse du Bouddha n’est rien d’autre : connaître le conditionné en tant que conditionné, et le Non-conditionné comme Non-conditionné. Les bouddhas reposent dans l’Inconditionné et, sauf en cas de nécessité, ne se laissent plus absorber par quoi que ce soit. Ils ne sont plus trompés par les phénomènes conditionnés, et ne sont attirés que par l’Inconditionné, l’espace et la vacuité – plus par les phénomènes impermanents qui emplissent l’espace.

Pendant la méditation, maintenant, alors que vous prenez conscience de la vacuité de l’esprit, de toute l’étendue de l’esprit, vos attachements et vos répulsions habituels, vos peurs, vos doutes et vos inquiétudes relatifs à tout ce qui est conditionné diminuent. Vous commencez à comprendre que ce ne sont que des choses qui apparaissent et disparaissent, qu’il n’y a pas de soi, rien qui mérite que l’on s’enthousiasme ou que l’on se lamente : les choses sont comme elles sont. Nous pouvons permettre aux phénomènes d’être simplement, car ils vont et viennent – comme leur nature est de disparaître, nous n’avons pas à les faire disparaître. Nous devons être suffisamment libres, patients et endurants afin de laisser les choses suivre leur cours naturel. De cette manière, nous pouvons nous libérer des tensions, des conflits et de la confusion de l’esprit ignorant qui passe tout son temps à évaluer et sélectionner, pour essayer de retenir ceci et rejeter cela.
------------------------------------------------------------------------------ Image Sabba danam dhammadanam jinati - Le don du Dhamma surpasse tout autre don ImageDhammapada
Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités