Mettā antidote à la colère (Ayya Khema)

Avatar de l’utilisateur
Longchen
Elephant
Elephant
Messages : 1515
Inscription : jeu. 15 avr. 2010 11:25

Mettā antidote à la colère (Ayya Khema)

Message non lu par Longchen » mar. 13 mars 2018 08:12

Petit extrait d'un enseignement d'Ayya Khema sur Mettā, antidote contre l’obstacle qu’est l’aversion
Lien vers le texte complet : http://www.dhammadelaforet.org/sommaire ... metta.html

flower_left flower_mid
(...) Moins nous avons de colère et de résistance, plus il est facile de méditer. Voilà un point crucial sur lequel tout repose. En effet, si nous avons développé un cœur plein d’amour et de compassion, nous savons donner et nous savons comment nous aban-donner. Nous donnons notre chaleur humaine, nous donnons notre amour, nous donnons notre sollicitude, de sorte que nous sommes capables de nous abandonner aussi bien aux autres qu’à la méditation. C’est cet abandon qui rend la méditation possible. De ce fait, tant qu’il y a la moindre résistance, le moindre rejet, la moindre colère, ce sera toujours une barrière à la méditation. Peu importe ce que nous rejetons, il n’est pas nécessaire que ce soit la méditation ; ce sera peut être la situation politique du pays – et il est possible que ce soit justifié – mais il s’agit tout de même d’un rejet. Il faut que nous soyons très clairs sur ce point : un rejet est un rejet, peu importe ce que nous rejetons. L’aversion est aversion, peu importe ce qui cause cette aversion, et si nous la justifions, nous ne faisons que lui donner plus de force. (...)
L’instant présent 🙏
Avatar de l’utilisateur
jules
Naga
Naga
Messages : 4055
Inscription : dim. 15 févr. 2009 19:14

Re: Mettā antidote à la colère (Ayya Khema)

Message non lu par jules » jeu. 15 mars 2018 15:14

jap_8
(...)
L’aversion est aversion, peu importe ce qui cause cette aversion, et si nous la justifions, nous ne faisons que lui donner plus de force. (...)
J'aime bien ce terme de justifier. C'est ça ; on justifie cette histoire personnelle à travers laquelle je pense, se perpétue la soif d'exister ( "je suis celui qui aime ou qui n'aime pas et je vais le prouver, le justifier." ).
Les trois soifs :
la soif des plaisirs des sens,
la soif du devenir ou soif d'existence,
et enfin la soif d'annhihilation ou de non-existence.

http://www.centrebouddhisteparis.org/Bo ... rites.html
Notons que s'il existe une soif d'existence, il existe aussi une soif de non-existence.
Avatar de l’utilisateur
Floch
Papillon
Papillon
Messages : 321
Inscription : ven. 5 janv. 2018 10:37

Re: Mettā antidote à la colère (Ayya Khema)

Message non lu par Floch » jeu. 15 mars 2018 17:01

jap_8
Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités