Comment observer la conscience ?

Avatar de l’utilisateur
davi
Messages : 1130
Inscription : 28 février 2016, 11:38

Ce soir j'ai tenté d'observer la conscience. J'ai commencé par observer la conscience sensorielle de l'oreille. J'ai prêté mon attention sur les différents sons qui apparaissaient en moi. Le vent notamment, et ses modulations, ses changement incessants. Puis j'ai déplacé mon attention sur mes sensations corporelles, telles que les quelques douleurs qui apparaissaient et/ou disparaissaient ci ou là. Que de changements ! Rien de substantiel. Tout est désigné, vide.
S'indigner, s'irriter, perdre patience, se mettre en colère, oui, dans certains cas ce serait mérité. Mais ce qui serait encore plus mérité, ce serait d'entrer en compassion.
Le Bouddhisme Le sutra du coeur603.WMA
Avatar de l’utilisateur
jules
Messages : 3474
Inscription : 15 février 2009, 19:14

Ted : C'est infernal, littéralement. Car il est bien là, l'enfer. Parce que nous sommes emportés dans ce clignotement sauvage, comme un singe fou qui saute de branche en branche.
Ce n'est sans doute pas le singe qui est à plaindre mais son maître qui cherche à le rattraper.
Avatar de l’utilisateur
jules
Messages : 3474
Inscription : 15 février 2009, 19:14

Comment observer la conscience ?
On observe la conscience avec la conscience. :)
Avatar de l’utilisateur
axiste
Messages : 3192
Inscription : 09 mai 2008, 05:39

Finalement on devrait dire les consciences et non la conscience pour éviter les confusions...pourquoi pas.

En temps normal on pense qu'il existe UNE CONSCIENCE et qu'elle est continue. Mais il n'y a que des actes de conscience discrets dans un flot successif.
LA CONSCIENCE est une notion conceptuelle qui n'a pas de nature propre. Il n’y a pas de conscience latente en attente d’être sollicitée par un des 6 sens. Créée à chaque contact, la conscience est donc conditionnée et a donc les 3 caractéristiques : impermanente, sans soi et insatisfaisante.
https://www.lapoussederiz.fr/blog/les-5 ... onsciences
Cinq clefs pour la parole correcte :
- dire au bon moment, prononcer en vérité, de façon affectueuse, bénéfique et dans un esprit de bonne volonté."
Avatar de l’utilisateur
davi
Messages : 1130
Inscription : 28 février 2016, 11:38

Toutes ces consciences renvoient à la conscience universelle; elles sont des manifestations de la conscience universelle. Si ultimement tout est conscience, il n'y a pas lieu de faire de discriminations entre ces manifestations. La meilleure métaphore c'est encore celle de l'océan et de ses vagues. Dire vagues sans dire océan, c'est manquer sa cible je pense.
S'indigner, s'irriter, perdre patience, se mettre en colère, oui, dans certains cas ce serait mérité. Mais ce qui serait encore plus mérité, ce serait d'entrer en compassion.
Le Bouddhisme Le sutra du coeur603.WMA
Avatar de l’utilisateur
axiste
Messages : 3192
Inscription : 09 mai 2008, 05:39

Oui pas de vagues sans océan.
Je pense à ce texte là:
http://www.dhammadelaforet.org/sommaire ... citta.html
Les mots nous confondent bien souvent, selon ce que chacun peut y mettre...à la fin on s’y perd.
Les consciences dont il s’agit dans le lien de la pousse de riz sont les consciences conditionnées. Le texte ne parle pas du citta, de la nature connaissante de l’esprit, qu’on pourrait peut être assimiler à l'océan que tu évoques ? Enfin, ce serait une image encore. white lotus
Cinq clefs pour la parole correcte :
- dire au bon moment, prononcer en vérité, de façon affectueuse, bénéfique et dans un esprit de bonne volonté."
Avatar de l’utilisateur
axiste
Messages : 3192
Inscription : 09 mai 2008, 05:39

La discrimination est intéressante pour prendre conscience de nos mécanismes et fonctionnements.
Ultimement je ne sais pas si on doit parler d’une conscience universelle ou du citta ou de l’esprit, ou autre chose encore...les mots sont petits pour définir ce qui ne l’est pas. Butterfly_tenryu
Cinq clefs pour la parole correcte :
- dire au bon moment, prononcer en vérité, de façon affectueuse, bénéfique et dans un esprit de bonne volonté."
Avatar de l’utilisateur
davi
Messages : 1130
Inscription : 28 février 2016, 11:38

Merci beaucoup pour ce texte Axiste :)
axiste a écrit :
08 mars 2019, 21:38
Oui pas de vagues sans océan.
Je pense à ce texte là:
http://www.dhammadelaforet.org/sommaire ... citta.html
Les mots nous confondent bien souvent, selon ce que chacun peut y mettre...à la fin on s’y perd.
Les consciences dont il s’agit dans le lien de la pousse de riz sont les consciences conditionnées. Le texte ne parle pas du citta, de la nature connaissante de l’esprit, qu’on pourrait peut être assimiler à l'océan que tu évoques ? Enfin, ce serait une image encore. white lotus
S'indigner, s'irriter, perdre patience, se mettre en colère, oui, dans certains cas ce serait mérité. Mais ce qui serait encore plus mérité, ce serait d'entrer en compassion.
Le Bouddhisme Le sutra du coeur603.WMA
Avatar de l’utilisateur
chercheur
Messages : 679
Inscription : 01 juin 2017, 10:57



Quand tu réalises cela, tout ce qui apparaît est l'esprit.
Tout au long du jour et de la nuit regarde ton esprit.
Quand tu regardes ton esprit, tu ne vois rien.
Quand tu ne vois rien, lâche et détends-toi.
Répondre