Quelques rappels sur Sati - l'Attention

Le Bouddhisme Theravāda est la branche la plus ancienne du bouddhisme.
Avatar de l’utilisateur
tirru...
Team
Team
Messages : 4146
Inscription : lun. 7 juin 2004 18:30

Quelques rappels sur Sati - l'Attention

Message non lu par tirru... » mar. 12 févr. 2019 17:56

Bonsoir,

Anussati, la remémoration du Dhamma fait partie des facteurs d'éveil. À ce titre, je propose ici quelques extraits du Vén. Gunaratana que je trouve intéressants et utiles sur ce qu'est Sati - l'Attention :
[...]Il nous est psychologiquement impossible d'observer objectivement ce qui se passe en nous si nous n'acceptons pas en même temps nos divers états mentaux. C'est particulièrement vrai pour les états déplaisants. Pour observer notre peur, il faut accepter le fait d'avoir peur. Nous ne pouvons pas observer notre propre dépression sans l'accepter complètement. Il en est de même pour l'irritation et l'agitation, la frustration et tous les autres états émotionnels inconfortables. Nous ne pouvons pas examiner quelque chose complètement si, en même temps, nous sommes en train de rejeter son existence. Quelle que soit l'expérience que nous puissions avoir, l'Attention l'accepte tout simplement. Il s'agit d'un événement de la vie, d'une autre chose dont il faut être conscient. Aucun orgueil, aucune honte, rien de personnel enjeu - ce qui est là est là.[...]
[...]L'Attention ne s'engoue pas de bons états mentaux ni ne cherche à contourner les mauvais. Il n'y a pas de désir de prolonger ceux qui sont plaisants ni de faire disparaître ceux qui sont déplaisants. L'Attention considère chaque expérience comme équivalente, toutes les pensées comme équivalentes, tous les sentiments comme égaux. Rien n'est supprimé. Rien n'est réprimé. L'Attention ne fait pas de favoritisme.
Quand vous devenez conscient que vous êtes en train de vous souvenir de votre vieux maître d'école, c'est l'Attention. Si ensuite vous conceptualisez la chose et vous dites en vous-même: « Oh ! je suis en train de me souvenir », c'est penser.[...]
[...]Par exemple, supposons qu'il y ait une douleur dans votre jambe gauche. La conscience ordinaire dira «J'ai mal à la jambe ». En utilisant l'Attention, la sensation sera simplement notée en tant que sensation. Le concept supplémentaire «je » ne sera pas ajouté. L'Attention nous stoppe dans l'adjonction ou la soustraction de quoi que ce soit à la sensation. On ne valorise rien. On n'insiste sur rien. On observe simplement.[...]
[...]Avec elle on ne s'efforce pas d'atteindre des résultats. On ne cherche pas à accomplir quoi que ce soit. Lorsqu'on est Attentif, on a l'expérience de la réalité dans le présent quelle que soit la forme qu'elle prenne. Il n'y a rien à accomplir. Il n'y a que l'observation.[...]
[...]Avec l'Attention, nous sommes un observateur sans parti pris, dont le seul travail est de suivre le déroulement du film constamment changeant de l'univers intérieur. Veuillez bien noter ce point. L'Attention observe l'univers intérieur. Le méditant qui développe l'Attention n'est pas concerné par l'univers extérieur. Il est là, mais dans la méditation son terrain d'étude est sa propre expérience, ses pensées, ses sensations, ses émotions, ses perceptions. Dans la méditation, nous sommes notre propre laboratoire. L'univers intérieur possède un fonds énorme d'informations concernant la réflexion du monde extérieur et beaucoup plus. L'examen de ces éléments conduit à la libération totale.[...]
Source

jap_8
------------------------------------------------------------------------------ Image Sabba danam dhammadanam jinati - Le don du Dhamma surpasse tout autre don ImageDhammapada
Avatar de l’utilisateur
davi
Arbre de la Bodhi
Arbre de la Bodhi
Messages : 1069
Inscription : dim. 28 févr. 2016 11:38

Re: Quelques rappels sur Sati - l'Attention

Message non lu par davi » jeu. 14 févr. 2019 21:28

Effectivement, c'est intéressant. Merci tirru.
Nous ne pouvons pas examiner quelque chose complètement si, en même temps, nous sommes en train de rejeter son existence.

L'Attention considère chaque expérience comme équivalente, toutes les pensées comme équivalentes, tous les sentiments comme égaux. Rien n'est supprimé. Rien n'est réprimé.

On ne valorise rien. On n'insiste sur rien. On observe simplement.

Il n'y a rien à accomplir. Il n'y a que l'observation.

L'Attention observe l'univers intérieur.
S'indigner, s'irriter, perdre patience, se mettre en colère, oui, dans certains cas ce serait mérité. Mais ce qui serait encore plus mérité, ce serait d'entrer en compassion.
Le Bouddhisme Le sutra du coeur603.WMA
Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités