Questions du novice

Le Bouddhisme Theravāda est la branche la plus ancienne du bouddhisme.
Mael
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 11
Inscription : lun. 10 sept. 2018 21:55

Questions du novice

Message non lu par Mael » ven. 14 sept. 2018 22:37

Bonsoir à tous j'ai encore quelques questions :D

1 : Concernant la 2 eme noble vérité samudaya
La définition la plus courante est
C'est cette soif la re-existence et le re-devenir............
Je n'ai pas mis la définition au complet car ma question porte sur
re-existence et re-devenir
Ces mots sont ils employés pour parler de la renaissance ?

2 : Concernant les 5 agrégats
La perception peut elle se définir par " Je vois une tomate grâce à l'agregats de la matière (organe de l’œil ) puis l'agrégat de la conscience à conscience de la présence de cette entité puis l'agrégat de la perception fait le lien entre l'image et la présence de cette entité avec le mot tomate et ses caractéristiques " ? Est ce cela la perception ? Un genre de connecteur logique entre l'image et les idées et caractéristiques enregistrées dans la mémoire par rapport à l'image en question ? J'avoue être perdue

Comment définiriez vous facilement l'agrégat des formations mentales ?

3 : Concernant le Kamma
Le Kamma se définit il seulement par" Loi de cause à effet" ?

4 : Sauriez m'expliquer clairement la relation Théorie Karmique - Renaissance ?

Et voila, beaucoup de questions. En espérant que vous saurez y répondre car cela me permettrais de mieux comprendre certains points importants.
Sur ce, agréable soirée et merci de vos futurs réponses flower_mid
Avatar de l’utilisateur
cgigi2
Team RB
Team RB
Messages : 6995
Inscription : ven. 27 janv. 2006 18:00

Re: Questions du novice

Message non lu par cgigi2 » dim. 23 sept. 2018 18:01

Voilà un lien instructif:)
Avec metta
Gigi

http://bica-vipassana.blogspot.com/2007 ... kamma.html
Dhamma un jour Dhamma toujours
Mael
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 11
Inscription : lun. 10 sept. 2018 21:55

Re: Questions du novice

Message non lu par Mael » lun. 24 sept. 2018 20:23

Merci bien je te souhaite une agréable soirée
Circé
Oiseau
Oiseau
Messages : 580
Inscription : lun. 21 nov. 2016 18:54

Re: Questions du novice

Message non lu par Circé » mar. 25 sept. 2018 16:44

Je te conseille un livre remarquable, qui répond bien à ce genre de questions; un grand classique:
"la Voie du Bouddha", par Kalou Rinpoché.
FrEdErique
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 8
Inscription : jeu. 13 sept. 2018 18:52

Re: Questions du novice

Message non lu par FrEdErique » mar. 25 sept. 2018 19:54

Bonsoir Mael,
4 : Sauriez m'expliquer clairement la relation Théorie Karmique - Renaissance ?
Il me semble qu'il s'agit "des douze chaînons de la roue de vie", pour faire court l'ignorance conditionnerait nos renaissances (attention à vérifier, car c'est ma façon actuelle de comprendre).
Après, certains êtres auraient fait vœux de renaissance pour venir en aide aux autres, encore autre chose, des éveillés qui renaîtraient cependant.
Mael
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 11
Inscription : lun. 10 sept. 2018 21:55

Re: Questions du novice

Message non lu par Mael » mar. 25 sept. 2018 20:54

Merci de l'info Circé jap_8
FrEd les douzes chainons dont tu parle ne serait ce pas la production conditionnée ?
Et le "vœux de renaissance" ne serait ce pas l'idéal du Bodhisttava dans le Bouddhisme Hinayana ? L'etre parfait qui refuserat volontairement le Nibbana pour rester sur terre et aider tous les etres ?

Agréable soirée flower_mid
FrEdErique
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 8
Inscription : jeu. 13 sept. 2018 18:52

Re: Questions du novice

Message non lu par FrEdErique » mar. 25 sept. 2018 21:02

Mael, oui, oui, c'est bien cette relation, pour les deux.

Du fait, t'en connais plus que moi :D
Avatar de l’utilisateur
cgigi2
Team RB
Team RB
Messages : 6995
Inscription : ven. 27 janv. 2006 18:00

Re: Questions du novice

Message non lu par cgigi2 » mar. 25 sept. 2018 21:11

Mael dit:
FrEd les douzes chainons dont tu parle ne serait ce pas la production conditionnée ?
Et le "vœux de renaissance" ne serait ce pas l'idéal du Bodhisttava dans le Bouddhisme Hinayana ? L'etre parfait qui refuserat volontairement le Nibbana pour rester sur terre et aider tous les etres ?
gigi dit:
L'idéal du Boddhisatva se retrouve surtout dans le bouddhisme Mahayana,
le Bouddhisme Hinayana se nomme maintenant le Bouddhisme Theravada le terme Hinayana n'est plus d'actualité pour le Bouddhisme Ancien :)

Mael dit:
L'etre parfait qui refuserat volontairement le Nibbana pour rester sur terre et aider tous les etres ?

gigi dit:
Celui qui fait le voeux de Boddhisatva n'est pas un être parfait, pour atteindre la perfection il faut passer à Nibbana et à Parinibana ainsi on devient un Bouddha Parfait :)

https://fr.wikihow.com/devenir-bouddhiste

Apprenez les termes. Pour commencer, vous allez devoir bien comprendre les termes utilisés dans le bouddhisme afin de pouvoir interpréter les enseignements que cet article va vous transmettre. Certains mots vous sont certainement inconnus, mais rassurez-vous, cela ne sera plus le cas lorsque vous aurez terminé de lire ce premier chapitre. Apprenez tout d'abord les mots suivants.

L'Arhat : il s'agit d'un être qui a eu la chance d'atteindre le Nirvana.
Le Bodhisattva : c'est un être qui se trouve sur le chemin le menant à l'illumination.
Le Bouddha : le bouddha (terme sanskrit buddha ou « éveillé »), est le participe passé passif de la racine verbale budh, qui signifie « s'éveiller ». Le Bouddha est un être qui a atteint l'illumination [2].
Le Dharma : le Dharma est un mot qui est assez difficile à traduire, il représente généralement les enseignements d'un Bouddha.
Le Nirvana : la béatitude absolue ! Le Nirvana est l'objectif le plus haut des bouddhistes.
Le Sangha : le Sangha est la communauté bouddhiste.
Le Sûtra : il s'agit d'un texte sacré.
Le Vénérable : le Vénérable est une sœur ou un moine. Elles ou ils sont généralement revêtus d'une tunique orangée.

https://fr.wikihow.com/devenir-bouddhiste

avec metta
gigi
Dhamma un jour Dhamma toujours
Avatar de l’utilisateur
cgigi2
Team RB
Team RB
Messages : 6995
Inscription : ven. 27 janv. 2006 18:00

Re: Questions du novice

Message non lu par cgigi2 » mer. 26 sept. 2018 15:58

Dhamma un jour Dhamma toujours
Mael
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Messages : 11
Inscription : lun. 10 sept. 2018 21:55

Re: Questions du novice

Message non lu par Mael » mer. 26 sept. 2018 17:23

Bonjour à tous

En effet je voulais dire Mahayana au lieu de Hinayana :lol:

Bon, sans animosité je ne pense pas que WikiHow / Devenir Bouddhiste soit une référence.
Cgigi dit :
Celui qui fait le voeux de Boddhisatva n'est pas un être parfait, pour atteindre la perfection il faut passer à Nibbana et à Parinibana ainsi on devient un Bouddha Parfait

Et tu sur que Gautama eu besoin de mourrir pour etre un Bouddha parfait ? Car en ayant atteint le Nirvana n'est on pas sur du Parinibana ?

Mael dit : Je cite Didier Treutenaere dans le bouquin 100 questions sur le bouddhisme Theravada
Page 44 : Pour le Theravada, l'ascese et la libération sont individuelles (meme si les bénéfices indirectes de celles-ci pour autrui ne sont pas négligés) : son idéal est donc celui de l'arha ; il rejette l'utopisme de l'idéal du boddhisattva ( renoncant à sa libération en l'attente de celle de tous les etres -ce que le Bouddha ne fit d'ailleurs pas-) des traditions du Mahayana

Agréable soirée flower_mid
Avatar de l’utilisateur
ShraWaKa
Papillon
Papillon
Messages : 320
Inscription : ven. 11 août 2017 23:09

Re: Questions du novice

Message non lu par ShraWaKa » mer. 26 sept. 2018 18:13

Mael a écrit :
mer. 26 sept. 2018 17:23
Page 44 : Pour le Theravada, l'ascese et la libération sont individuelles (meme si les bénéfices indirectes de celles-ci pour autrui ne sont pas négligés) : son idéal est donc celui de l'arha ; il rejette l'utopisme de l'idéal du boddhisattva ( renoncant à sa libération en l'attente de celle de tous les etres -ce que le Bouddha ne fit d'ailleurs pas-) des traditions du Mahayana
Attribuer un sens trop rigide et définitif aux mots peut être une entrave à la compréhension.
De même les enseignements ont parfois plusieurs niveaux d'interprétations possibles.
Patience et humilité permettent de démêler peu à peu l'essentiel du superflu.

Le Therevada ne rejette pas la voie du boddhisattva mais a effectivement sa vision propre du sujet.

Les échanges dans le post Avec ou sans Boddhisattvas ? et particulièrement les vidéos de Dominique Trotignon apportent un éclairage intéressant.

flower_mid
Avatar de l’utilisateur
davi
Arbre de la Bodhi
Arbre de la Bodhi
Messages : 1050
Inscription : dim. 28 févr. 2016 11:38

Re: Questions du novice

Message non lu par davi » mer. 26 sept. 2018 19:17

Bonsoir Mael,
Mael a écrit :
ven. 14 sept. 2018 22:37
Bonsoir à tous j'ai encore quelques questions :D

1 : Concernant la 2 eme noble vérité samudaya
La définition la plus courante est
C'est cette soif la re-existence et le re-devenir............
Je n'ai pas mis la définition au complet car ma question porte sur
re-existence et re-devenir
Ces mots sont ils employés pour parler de la renaissance ?
La deuxième Noble Vérité concerne l’origine de la souffrance. On retrouve cette origine dans les douze maillons de la coproduction conditionnée : l’avidité est le huitième maillon, il suit le maillon de la sensation et précède celui de la saisie/attachement ; le maillon du devenir suit ce dernier. Si l’avidité disparaît, l’enchaînement s’arrête. Il y a un autre maillon sur lequel on peut agir, c’est le premier : l’ignorance (du soi).

http://www.dhammadelaforet.org/sommaire ... ayutto.pdf
S'indigner, s'irriter, perdre patience, se mettre en colère, oui, dans certains cas ce serait mérité. Mais ce qui serait encore plus mérité, ce serait d'entrer en compassion.
Le Bouddhisme Le sutra du coeur603.WMA
Avatar de l’utilisateur
Floch
Papillon
Papillon
Messages : 321
Inscription : ven. 5 janv. 2018 10:37

Re: Questions du novice

Message non lu par Floch » mer. 26 sept. 2018 19:30

Coucou Davi,
Je l'ai encore seulement parcouru,
ce document m'a l'air complet et éclairant.
Merci. :D
Avatar de l’utilisateur
davi
Arbre de la Bodhi
Arbre de la Bodhi
Messages : 1050
Inscription : dim. 28 févr. 2016 11:38

Re: Questions du novice

Message non lu par davi » mer. 26 sept. 2018 19:59

Coucou Floch :D
Mael a écrit :2 : Concernant les 5 agrégats
La perception peut elle se définir par " Je vois une tomate grâce à l'agregats de la matière (organe de l’œil ) puis l'agrégat de la conscience à conscience de la présence de cette entité puis l'agrégat de la perception fait le lien entre l'image et la présence de cette entité avec le mot tomate et ses caractéristiques " ? Est ce cela la perception ? Un genre de connecteur logique entre l'image et les idées et caractéristiques enregistrées dans la mémoire par rapport à l'image en question ? J'avoue être perdue

Comment définiriez vous facilement l'agrégat des formations mentales ?
Cet agrégat est celui qui agit (il contient l’intention) ; on pourrait le comparer au caractère d'une personne (manière d'appréhender le monde et d'y répondre). Tandis que la perception et la sensation sont plutôt des effets (en ce sens ils sont passifs), les formations mentales sont plutôt des causes (ils sont actifs). Dans les douze maillons on le trouve en deuxième position, suivant l’ignorance et précédant la conscience karmique. Dans la Roue de la vie, il est représenté par un potier (en haut à droite sur l'image ci-dessous). En fait, quand on agit, on laisse une empreinte dans notre esprit, comme sur une pâte à modeler. Cette empreinte nous suit durant nos pérégrinations karmiques, formant un voile, une obstruction mentale, jusqu’à ce qu’elle se libère en donnant son effet en rencontrant des conditions propices. Ainsi une situation se présente à nous à laquelle nous répondons avec nos tendances, nos voiles, notre ignorance, par de nouvelles actions karmiques.

Image
S'indigner, s'irriter, perdre patience, se mettre en colère, oui, dans certains cas ce serait mérité. Mais ce qui serait encore plus mérité, ce serait d'entrer en compassion.
Le Bouddhisme Le sutra du coeur603.WMA
Avatar de l’utilisateur
cgigi2
Team RB
Team RB
Messages : 6995
Inscription : ven. 27 janv. 2006 18:00

Re: Questions du novice

Message non lu par cgigi2 » ven. 28 sept. 2018 17:45

3

Les trois catégories de bouddhas


« Bouddha » n’est pas un nom propre mais un participe passé caractérisant l’être qui atteint le stade le plus élevé de l’évolution spirituelle : l’Eveil (bodhi).
Un bouddha, un « éveillé », est un être qui connaît la réalité, la vérité ; une vérité qui ne fait pas référence à une proposition dogmatique édictée par une autorité divine ou prophétique, mais tout simplement aux lois naturelles, brouillées par l’illusion, que certains êtres parviennent à dévoiler, à comprendre, à enseigner et que leurs disciples sont appelés à expérimenter par eux-mêmes, non à respecter comme une merveille révélée.
Un tel stade de perfection spirituelle a déjà été atteint de nombreuses fois dans un passé lointain (les textes bouddhistes les plus anciens citent fréquemment les noms de six bouddhas du passé) et il le sera encore dans l’avenir. Pour notre temps, l’état de bouddha parfait a été atteint par un personnage historique, Gotama, du clan des Sākya, qui vécut dans l’Inde du Nord, entre les contreforts de l’Himalaya et les rives du Gange, au VIe siècle précédant notre ère.


La « bouddhéité » peut prendre trois formes différentes :


1) celle des bouddhas parfaits (sammāsambuddhā) qui parviennent sans aucune aide au plus haut sommet de la compréhension et possèdent la capacité d’enseigner au monde la voie à parcourir ;


2) celle des bouddhas solitaires (paccekabuddhā), nés à une époque où tout enseignement d’un bouddha a disparu, qui parviennent néanmoins à l’Eveil à la suite d’efforts contemplatifs empiriques, mais qui ne peuvent expliquer au monde la voie qu’ils ont parcourue ;


3) celle, enfin, des disciples d’un bouddha, les arahā, parvenus à l’Eveil grâce à l’enseignement reçu.
Le bouddhisme ne confère par conséquent au bouddha de notre temps aucune exclusivité :


J’ai vu une voie ancienne, une ancienne route, parcourue par les bouddhas parfaits d’autrefois. 1
Voici la voie du renoncement qu’ont suivie tous les bouddhas, tous les bouddhas solitaires et les nobles disciples.2


L’existence de bouddhas du passé, de bouddhas du futur et d’autres bouddhas du présent était fréquemment utilisée par le Bouddha pour rassurer ses disciples concernant l’accessibilité de l’Eveil, mais également pour freiner toute tentation de culte de la personnalité ; ainsi, lorsque l’un de ses plus grands disciples, Sāriputta, le complimente en affirmant qu’« il n’y a nulle part un autre religieux ayant atteint une plus grande sagesse que le parfait Eveil », qu’« il n’y en pas eu et qu’il n’y en aura plus », le Bouddha lui adresse ce reproche : « Sāriputta, n’as-tu donc pas connaissance des bouddhas parfaits du passé, du futur et du présent ; pourquoi donc exprimes-tu une telle idée !


1Nagara-sutta (S/SAṂ II/1/7/5/n°65)
2Visuddhimagga IV § 27
3Mahāparinibbāna-sutta (S/DĪG II/3/n°145)

Avec metta
Gigi


Image
Dhamma un jour Dhamma toujours
Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités