Le moine nu

Avatar de l’utilisateur
jules
Messages : 3474
Inscription : 15 février 2009, 19:14

C’est cela, mais plus encore si je puis dire, c’est au-delà d’un enseignement, c'est à dire de quelqu'un qui transmet quelque chose à quelqu'un : l’agir de Trungpa est un état de fait , c’est la Loi. Si on suit la Loi, on ne peut pas se tromper, si on voit les choses telles qu'elles sont, sans les mesurer à une morale, à une attente, à un désir ou quoi que ce soit, elles apparaissent telles quelles. Ainsi n'y a t'il plus d'instrument de mesure qui puisse enfermer la Loi et qui puisse nous permettre de juger les êtres. La Loi est la Loi, c'est l'Ainsité.
C'est ainsi que je comprends cette magnifique intervention. Mais finalement, ce que je dis là, ce ne sont que des mots, et probablement, rien de ce qui fait la moelle de la compréhension qui m'est apparue en lisant ce texte n'apparaît. Mais pour moi, intimement c'est très fort. jap_8

<<metta>>
ardjopa

l’agir de Trungpa est un état de fait , c’est la Loi. Si on suit la Loi, on ne peut pas se tromper

Un jour un pelerin, cheminant vers Nangpa
Chercha sur son chemin, une aide à ses pas
En ami spirituel, du moine errant Drukpa
Il ne croyait qu'au ciel, pour fuir tous ces kalpas

Il alla cependant, voir ces bons vieux Sherpas
Mais leur seul carburant, était de la Tsampa
Il visita aussi, les lamas Gelugpas
Qui vantèrent sans répit, le nom de Tsongkhapa

Il chemina encore, jusqu'aux grands Sakyapas
Mais eux luttaient à tort, contre les Kagyupas !
Dépité, il alla chez les Nyingmapas
Qui n'avaient pour débats,que batir des Tsupas !

Fatigué des austères, il hela les Drokpas
Mais ces nomades à terre, ne croyaient qu'aux Lungtas
On lui vanta enfin, du nouveau tel Trungpa
Luxe, sexe, et gains, détachement et vodka !

Fatigué de marcher, presqu'au bord du trépas
Il parvint étonné, seul et sans ces appats
Jusqu'au bout du chemin, en simple Ardjopa
Posant enfin sa main, au sommet du Nangpa
Sourire

ardjopa a écrit :
l’agir de Trungpa est un état de fait , c’est la Loi. Si on suit la Loi, on ne peut pas se tromper

Un jour un pelerin, cheminant vers Nangpa
Chercha sur son chemin, une aide à ses pas
En ami spirituel, du moine errant Drukpa
Il ne croyait qu'au ciel, pour fuir tous ces kalpas

Il alla cependant, voir ces bons vieux Sherpas
Mais leur seul carburant, était de la Tsampa
Il visita aussi, les lamas Gelugpas
Qui vantèrent sans répit, le nom de Tsongkhapa

Il chemina encore, jusqu'aux grands Sakyapas
Mais eux luttaient à tort, contre les Kagyupas !
Dépité, il alla chez les Nyingmapas
Qui n'avaient pour débats,que batir des Tsupas !

Fatigué des austères, il hela les Drokpas
Mais ces nomades à terre, ne croyaient qu'aux Lungtas
On lui vanta enfin, du nouveau tel Trungpa
Luxe, sexe, et gains, détachement et vodka !

Fatigué de marcher, presqu'au bord du trépas
Il parvint étonné, seul et sans ces appats
Jusqu'au bout du chemin, en simple Ardjopa
Posant enfin sa main, au sommet du Nangpa
Le Nangpa est un col, Ardjpopa. Si tu veux un sommet, il y a le Nanga Parbat... Mais une fois en haut, que ça soit un col ou un sommet, il n'y a plus guère qu'à redescendre.
ardjopa

Mais une fois en haut, que ça soit un sol ou un sommet, il n'y a plus guère qu'à redescendre.
Il y a un koan zen qui dit à peu près : Si tu parviens au sommet de la montagne, continues de monter ;-)
Sourire

ardjopa a écrit :
Mais une fois en haut, que ça soit un sol ou un sommet, il n'y a plus guère qu'à redescendre.
Il y a un koan zen qui dit à peu près : Si tu parviens au sommet de la montagne, continues de monter ;-)
En effet...

On grimpe ainsi même sur les nuages.
Avatar de l’utilisateur
jules
Messages : 3474
Inscription : 15 février 2009, 19:14

Joli tout ça, d'autant plus quand on considère que c'est Dharma.


<<metta>>
Avatar de l’utilisateur
jules
Messages : 3474
Inscription : 15 février 2009, 19:14

Si on suit le Dharma,
L’ascension d’Ardjopa
Nous illuminera
Du pied au sommet du Nanga Parbat.


<<metta>>
Avatar de l’utilisateur
AncestraL
Messages : 274
Inscription : 25 mars 2016, 12:16

A moins pour moi de trouver un humain comme moi qui puisse humblement, humainement et modestement m'enseigner le Dharma, je ne peux me fier au "gourou" tibétain - et au bouddhisme ésotérique - ou à tout autre gourou du bouddhisme ou autre. Je trouve que c'est un abus d'autorité, de faiblesse des maîtres tibétains. Ce sont des savants en bouddhisme, certes, mais ce n'est pas pour autant qu'ils doivent prendre leurs disciples, volontaires, pour des inférieurs et tenter de leur extorquer de l'argent par des procédés sectaires (mes parents ont fait partis d'une secte chrétienne, je sais de quoi je parle).
Avatar de l’utilisateur
cgigi2
Messages : 997
Inscription : 27 janvier 2006, 18:00

Ancestral dit:
A moins pour moi de trouver un humain comme moi qui puisse humblement, humainement et modestement m'enseigner le Dharma, je ne peux me fier au "gourou" tibétain - et au bouddhisme ésotérique - ou à tout autre gourou du bouddhisme ou autre. Je trouve que c'est un abus d'autorité, de faiblesse des maîtres tibétains. Ce sont des savants en bouddhisme, certes, mais ce n'est pas pour autant qu'ils doivent prendre leurs disciples, volontaires, pour des inférieurs et tenter de leur extorquer de l'argent par des procédés sectaires (mes parents ont fait partis d'une secte chrétienne, je sais de quoi je parle).
gigi dit:
Ils y a sans doute des abuseurs de disciples dans toutes formes de disciplines, Tibétaine ou autre mais je pense qu'ils y a aussi des maîtres très sincères et honnêtes :)
avec metta
gigi

Image
Ici et Maintenant pleine attention à la pleine conscience
Répondre