Encore une journée de perdue !

Jean

Lonchen a écrit
Y’aurais pas un forfait mixte, par exemple du presque soudain mais avec signes avant-coureurs, ou bien un forfait de type progressif accéléré ?
ba11
chakyam

Ted
« Il n'y a pas que Zazen comme pratique. » C’est heureux car « bonjour l’ennui » par uniformité.

Tirru,
" Qui affirme cela, Chakyam ou certaine écoles du bouddhisme ? ou les deux à la fois ?"

Les trois. Chakyam bien sur, l’Ecole du sud de HUI-NENG et le zen coréen et l’ensemble (1+1+1) mais SHEN-SHUI (c’est très schématique) était plutôt favorable à l’Eveil progressif qui, en fait ne s’oppose au précédent qu’à des fins pédagogiques.

Cathrine,

Suis d’accord avec ton appréciation. Ce qui importe me semble être le niveau de « distanciation » réalisé vis-à-vis des éléments constitutifs de la pratique en fait, ne pas attribuer de réalité ontologique aux mots ou instruments conceptuels que l’on emploie.


FleurDeLotus Butterfly_tenryu
Avatar de l’utilisateur
AncestraL
Messages : 274
Inscription : 25 mars 2016, 12:16

Une journée de perdue en ce qui me concernent, c'est une journée où je n'avance pas dans mes projets mondains, mais surtout dans l'entrainement, les pratiques rituelles du dharma.
Sinon, je considère que je pratique avec diligence les enseignements du dharma au quotidien, car j'ai un emploi qui me le permet et un enfant que j'élève.
Avatar de l’utilisateur
axiste
Messages : 3194
Inscription : 09 mai 2008, 05:39

Comment on peut perdre une journée ?
Même une heure, ça ne se perd pas...je n'arrive pas à mettre le temps dans mes poches. Butterfly_tenryu
Cinq clefs pour la parole correcte :
- dire au bon moment, prononcer en vérité, de façon affectueuse, bénéfique et dans un esprit de bonne volonté."
Avatar de l’utilisateur
AncestraL
Messages : 274
Inscription : 25 mars 2016, 12:16

axiste a écrit :
24 février 2018, 23:00
Comment on peut perdre une journée ?
Même une heure, ça ne se perd pas...je n'arrive pas à mettre le temps dans mes poches. Butterfly_tenryu
Tu as raison.
Je saisissais donc le temps !
Avatar de l’utilisateur
Floch
Messages : 461
Inscription : 05 janvier 2018, 10:37

AncestraL a écrit :
24 février 2018, 11:17
Une journée de perdue en ce qui me concernent, c'est une journée où je n'avance pas dans mes projets mondains, mais surtout dans l'entrainement, les pratiques rituelles du dharma.
Sinon, je considère que je pratique avec diligence les enseignements du dharma au quotidien, car j'ai un emploi qui me le permet et un enfant que j'élève.
Bonjour AncestraL,

Il me semble qu'il n'y a jamais de temps de perdu; il n'y a que du temps qui passe.

Une journée où je crois ne pas avancer dans mes projets est une journée où je vais aussi retirer des enseignements de cette insatisfaction que je ressens. Je n'ai ainsi pas perdu de temps.

Une journée où je n'avance pas dans la pratique de zazen, et ça m'arrive, est tout de même une journée où j'ai consacré un temps de pratique supplémentaire nécessaire et puis, il parait qu'il n'y a pas de mauvaise méditation. Par exemple, cela fait 3 jours que je médite avec de la fièvre, je pense avoir fait des méditations confuses et peu efficaces mais je me suis néanmoins satisfaite de m'être tenue à la régularité de mes "23 minutes quotidiennes" parce que je suis persuadée de ses bienfaits. Je n'ai ainsi pas perdu de temps.

Je me permets de croire qu'il ne tient qu'à nous de faire en sorte que ce que nous vivons soit le moins "perdu" possible et que toutes les difficultés auxquelles nous sommes confrontées, toutes les erreurs que nous commettons, toutes les bêtises que nous pouvons dire, ne soient pourtant pas du temps perdu dès lors que nous les observons, que nous en retirons des enseignements qui nous permettent de progresser et faire mieux et de meilleure manière, dussions nous parfois nous y confronter plusieurs fois pour y parvenir. On n'aura ainsi pas perdu de temps.

Je dis peut-être des bêtises, mais il me semble que cela ne veut pas dire abandonner toute exigence, mais que cela veut simplement dire s'accorder un peu plus de bienveillance pour s'accepter et avancer.

PS: ce sont des réflexions que je me fais souvent en ce moment...
Avatar de l’utilisateur
axiste
Messages : 3194
Inscription : 09 mai 2008, 05:39

Je saisissais donc le temps !
Je ne sais pas...je ne disais pas cela pour toi loveeeee

Je crois que le temps se vit…juste.
Souvent nous apposons plein de trucs dessus…quand nous sommes insatisfaits.
Parce qu'on en veut plus.
On se dit qu'on aurait pu faire autrement, on s'en veut.

Ou alors on est content, on trouve qu'on a été bon.
Ou pire... on trouve qu'on aurait encore pu mieux faire alors que c'était ok et on se met à regretter quelque chose qui n'a pas existé.

Un lâcher prise sur tout ça est bénéfique, c'est une forme de bienveillance envers soi même.
On est juste présent à ce qui est. Instant après instant.
FleurDeLotus
Cinq clefs pour la parole correcte :
- dire au bon moment, prononcer en vérité, de façon affectueuse, bénéfique et dans un esprit de bonne volonté."
Avatar de l’utilisateur
axiste
Messages : 3194
Inscription : 09 mai 2008, 05:39

Meilleures pensées pour Floch, je te souhaite un prompt rétablissement. love3 flower_333
Cinq clefs pour la parole correcte :
- dire au bon moment, prononcer en vérité, de façon affectueuse, bénéfique et dans un esprit de bonne volonté."
Avatar de l’utilisateur
Floch
Messages : 461
Inscription : 05 janvier 2018, 10:37

Merci Axiste :)
Avatar de l’utilisateur
yudo
Messages : 327
Inscription : 04 mars 2007, 10:43

Le temps qu'on perd, c'est celui qu'on ne prend pas.
La responsabilité des élèves est d'empêcher le maître de se "prendre pour un maître".
Répondre